L'épopée du véhicule électrique, hybride, hybride rechargeable, PHEV, E-REV, VAE afin de rouler sans pétrole et uniquement au soleil.
Compte-rendu sur 14 années d'usage du véhicule électrique.

" Bien avant qu'on n'ait plus de pétrole, on n'aura plus d'atmosphère "
Mario Molina Prix Nobel de chimie 1995

A partir de 2018, ce site web fonctionne à l'énergie solaire en autoconsommation

 

Mise à jour
11/11/2018
18ème année avec
250.000 visiteurs/an en moyenne

10 novembre 2018 Je vous emmène avec ma Zoé visiter ITER

On commence par un Lyon Cadarache en improvisation totale : La visite privée d'ITER commençant à 10H00, impossible d'envisager un départ le matin compte tenu que je dois être de nouveau à Lyon à 22 heures le jour de la visite. Je décide donc de partir dimanche après midi et de trouver un hôtel près de Cadarache équipé d'une prise de recharge pour ma Zoé. Chargemap me montre que les départements 04 et 05 (préfecture GAP) nous savons d’où vient la motivation de mettre des bornes avant les autres: le lycée Paul Héraut de GAP a beaucoup aidé dans la promotion de La Traversée des Alpes et l'implication de la mairie de Gap dans les rallyes sont des acteurs actifs de la promotion du véhicule électrique, le département 05 a déployé des bornes 22 kW de partout contrairement au département des bouches du Rhône et de l’Isère...

Les bornes sur autoroute étant hors de prix et l'autoroute A6 désagréable au possible avec ses camions, je décide d'y aller via le col de Lus la Croix Haute. Je vise une petite charge partielle intermédiaire d'une demi-heure dans un lieu mythique pour les précurseurs du véhicule électrique et les anciens de la Traversée des Alpes à Saint Julien en Beauchesne, là où ce sont les habitants qui nous avaient aidé à recharger nos VE génération 2000 lors de nos expéditions sur le col de la Bonette de 2008 à 2010. Eh bien, je suis agréablement surpris que Saint Julien en Beauchesne ait été judicieusement choisi pour une borne 22 kWh sur le bord de la route du Col de la Lus la Croix Haute, juste à côté de l'office du tourisme situé quasiment en rase campagne (uh de montagne).

Bref, aucun souci pour rejoindre ce point de charge avec ma Zoé à partir de Lyon, j'aurais même pu atteindre Manosque en levant légèrement le pied mais pour le plaisir j'ai chargé une demi-heure sur la borne de Saint Julien en Beauchesne et rajouter des kWh dans la batterie. Durant la Charge, je cherceh et sélectionne l'hôtel qui va bien, l'IBIS de Manosque est équipé d'une borne dédiée Tesla et d'un borne Tesla ou Zoé de 11 kW. Je réserve l'hôtel avec mon portable durant la charge.

Bilan pour faire Lyon Manosque 42 kWh avec chauffage 22 °C et roulage dans le flot des voitures de Grenoble à Manosque avec autoroute et 95 km/h pour le trajet Lyon Grenoble via l'A43 soit 72,4 km/h de moyenne, bref quasiment comme une voiture thermique. 10 minutes d'arrêt aurait suffit pour mettre les 3 kWh de sécurité dans la batterie.

Pour ma part j'ai mis 17,575 kWh pour 6,91 euros en 51 minutes à Saint Julien en Beauchesne "aire du Haut Buech"

Dimanche soir, Diner à Manosque pour moi et la Zoé qui à minuit était de nouveau à 100% prêt à affronter une journée plus longue de route lundi.

Les 2 points de charge type 2 11 KW de l'IBIS de Manosque

Lundi l'extraordinaire journée commence par une visite du bureau de poste de Saint Paul les Durance, le seul bureau de poste 75 km à la ronde ouvert dès 8H30 le matin. J'y pose mes colis et me rend à Chateau Cadarache.

Via une très belle route privée interdite d'accès sans autorisation du CEA.

C'est le lieu où je suis attendu pour participer à une Journée Iter en compagnie du directeur international du projet Bernard Bigot et de supers ingénieurs du nucléaire "Fusion".

Bernard Bigot responsable de l’organisation ITER nous présente un point global du projet, un exposé absolument passionnant et up to date du jour question avancement du projet. Je vous invite à lire sur ce lien une conférence similaire qu'il avait donné il y a presque 2 ans sur le projet déjà remis dans les bons rails par ses actions.

Il nous a rappelé l’objectif des centrales à fusion : alimenter l’humanité avec l’hydrogène n’ont brulé mais transmuté en Hélium.

15 grammes d’hydrogène fusionnées produiront toute l’énergie qu’un humain aura besoin pour toute sa vie. Cet usage de l’hydrogène n’a absolument rien à comparer avec un moteur à hydrogène qui fabrique par réaction chimique de l’eau et dont le production énergétique est négligeable à comparer à celle de la fusion. 1 gramme de Deutérium (isotope 2 de l’hydrogène) produira l’équivalent de 8 tonnes de pétrole.

On comprend mieux pourquoi L’Europe, La France, La Chine, Les USA, La Russie, Le Japon, L’inde, La Corée travaillent, collaborent, coproduisent et cofinancent ce projet titanesque évalué à 18,6 milliards d’Euros (2007 à 2035)Ce projet ne pouvant être financé par une seule nation aussi importante fussent-t-elles.

Deux ans plus tard les chantiers ont avancé exactement comme prévu.

Différents exposés tous aussi passionnant les uns que les autres nos ont été fait:

  • Iter vue sur le plan de sa sécurité par l’IRSN ,

  • La répartition internationale des taches,

  • Un exposé très pointu sur le plan scientifique par Luciano GIancarli en charge chez Iter organisation des 4 expérimentations d’ITER (l’objectif d’ITER) le Test Blanket Modules. Il nous a présenté dans le détail les 4 expérimentations fusion d'ITER , destinée à sélectionner la meilleure solution pour récupérer l’énergie de fusion tout en produisant l’indispensable tritium que consommera les futures centrale à fusion avec l’hydrogène sous sa forme isotopique deutérium. Ce projet « Fusion nucléaire » passera par un modèle à préindustriel intermédiaire qui sera intitulé "DEMO" en France. Un projet qui est planifié si tout se passe bien pour 2050.

La route qui nous conduira aux centrales à fusion est donc longue et ce seront nos petits enfants qui en bénéficieront. ITER est donc un immense projet international qui prépare la vie de nos petits-enfants sans pétrole et sans charbon

Je suis vraiment emballé par ce projet qui fait travailler ensemble les principales nations de la planète avec la même objectif résoudre l'alimentation en énergie de la terre sans pétrole et sans charbon et sans émission de CO², ni déchet, ni déchets radioactifs à longue vie. ITER produira dans sa phase d’expérimentation nucléaire produira de l’Hélium non radioactif à partir de 2 isotopes de l'hydrogène le deutérium et le tritium.

A partir de DEMO (2050), le tritium consommé sera intégralement re-fabriqué en boucle en cycle fermé dans la centrale. C’est ce cycle fermé du tritium qui doit être mise au point par ITER car il est impensable de transporter du Tritium tous les jours malgré les très faibles volumes mise en ouvre

Il faut savoir, que sur terre nous manquaons d'hélium tiré d'une roche duquel on extrait de l'hélium. La fission nucléaire sera donc aussi une source de production d'hélium.

Le projet ITER va engendrer des avancés considérables dans les domaines suivants :

  • Le monde des très basses températures avec son cryostat géant de 30 mètres de diamètre et de 30 mètres de haut qui sera la plus grande enceinte du monde en acier inoxydable rempli d’hélium super fluide à 1,3°Kelvin. Quasiment le zéro absolu.

  • Le monde de la supra conductivité avec les plus grandes bobines supraconductrices du monde. Chaque bobine toroïdale de 15 mètres de haut pèseront chacune 380 tonnes. Le solénoïde central pèsera 1000 tonnes. 6 bobines poloïdales de 8 à 24 mètres de diamètre. Toutes ces bobines seront supra conductrices baignant dans l’hélium.
    Iter sera la plus grande machine de type Tokamak du monde (830 M3 chambre plasma) et aura une puissance de 500 MW thermique. La masse du tokamak sera de 23000 tonnes.

Dans le tokamak ITER, il s’agira d’abord d’arriver à stabiliser un plasma d’hydrogène non nucléaire en continu.
2 périodes d’expérimentions non nucléaires sont planifiées de 2025 à 2032. Cette période, permettra sans soucis de rerentrer dans l’enceinte pour faire y apporter des améliorations découlant des expérimentations.

Puis on passera à la fusion nucléaire en 2032 par injection de tritium. On devrait alors récupérer 10 fois plus d'énergie que l'énergie consommée. Cela sera réaction nucléaire entretenue qui s’arrête immédiatement par arrêt d’alimentions et/ou de combustible.

C’est ce qui fait que la centrale à fusion n’est pas dangereuse car il n’y a pas de stock de combustible dans le cœur.

4 expédiences conduites simultanément par 4 pays différents "Les test Blanket Modules" seront connectés chacun par une section d’environ 2 m² sur le tore pour recevoir le flux neutronique de la fusion. Chaque cellule d’expérimentation sera indépendante des autres et cela représente les 4 projets de recherche objectif N°1 d'ITER dont l’issue déterminera comment sera construite une centrale à fusion.

Les pièces d’ITER sont dans le gigantisme de la construction navale. Une route spéciale va d'un port situé dans l'étang de Berre au site pour acheminer les pièces gigantesques fabriquées aux 4 coins de la planète.

3000 personnes travaillent actuellement sur le projet ITER.

Après les exposés, j’ai eu l’occasion de m’entretenir longuement avec Luciano Giancarli l’ingénieur nucléaire d'ITER organisation en charge des Test Blanket Modules. Une discussion extrêmement instructive qui m’a permit de d’apprendre l’extrême complexité de ce projet on l’on doit avoir des matériaux qui résiste sur une face à 150 millions de °C  (bien plus chaud que le cœur du soleil) et l’autre face au quasi zéro absolu et qui doit de plus résister au disruption du plasma.

C’est le Béryllium qui va assurer cette fonction dans le tore d'ITER en dehors des fenêtres d'expérimentation et dans les fenêtres c’est le matériau qui reste à inventer pour DEMO, un multicouche qui devra récupérer l’Energie de fusion en freinant les neutrons et produire du tritium à partir du lithium dans une forme non métallique pour des questions de sécurité.

Eh oui, une nouvelle fois l’avenir du monde repose sur le lithium qui est heureusement pour nous un des matériaux les plus commun sur la planète et dans l’univers.

Voici quelques photos que j'ai été autorisé à faire par l'organisation ITER:

On commence a voir émerger le bâtiment du Tokamak situé devant l'usine d'assemblage de 60 mètres de haut.

L’après-midi, nous avons visiter l’usine de l’assemblage du cryostat "en territoire Indien" sur le site d’ITER

La première section en hauteur du Cryostat est en cours de finition les soudures d'assemblage sont terminées

Le cryostat est fabriqué en Inde "le pays" en pièce transportable des sous ensemble qui sont ensuite soudée sur le site d'ITER (usine en zone indienne) à partir de tôle d'inox en acier aux caractéristiques très spéciales fabriquées par Creusot Loire au Creusot en France qui vont donc donc faire un voyage aller en inde avant de revenir. La photo vous montre les pièces déjà livrées de la section 1 et 2 en cours de soudage

Le cryostat de 16.000 m3 a de nombreuses fenêtres ajourées sur ses étages 2 et 3 qui vont permettre de laisser passer les tunnels expérimentions neutroniques et tous les tuyaux d'alimentation fluide, vide, électrique, control commande, etc...  Le cryostat va contenir l'ensemble du Tokamak. Le cryostat fait 30 mètres de diamètre et 30 mètres de haut.

Sur ce lien d'ITER des vues sur le plan du Cryostat pour mieux comprendre l'immensité du projet.


Vous reconnaitrez ici les encoches haute du premier étage du cryostat par rapport au schéma de ITER

Nous avons visité également l’immense hangar de l’assemblage final et de bobinage qui est mitoyen du bâtiment Tokamak qui sort de terre.

On a l’impression d’être dans le bâtiment de d’assemblage de la fusée Apollo les dimensions de ce bâtiment sont gigantesques équipés de pont de manipulation au capacité record.

Voici quelques photos que l’on m’a autorisé de faire dans le bâtiment montage du cryostat en territoire Indien et dans le bâtiment Hall d’assemblage

Au fond de ce bâtiment le mur provisoire sera supprimé pour rentrer dans le bâtiment tokamak dès qu'il sera fini.

Les gaines de ventilation sur 60 mètres de haut

Les ponts seront prolongés jusqu'au dessus du Tokamak une fois le mur du fond retiré

La bobineuse géante, qui va construire sur place les bobines poloïdale non transportables compte tenu de leur dimensions.

Donc sur le site ITER on construit donc dans un premier temps les usines à construire.

Après cette visite, nous avons visiter dans la zone militaire du CEA CADARACHE donc toute photo interdite, le tokamak "Tore Supra" et son plasma de 25 m3 qui a été renommé West dans le cadre d'une expérimentation avec des bobines supraconductrices et un nouveau diverteur (la partie basse du tore qui reçoit entre autres les chocs de la divergence du plasma).

J'y ai appris qu'avant de lancer un test sur West de quelques minutes, qu' il faut 1 mois et demi pour faire le tirage au vide dans la chambre torique et une semaine pour refroidir le supra conducteur.

Enfin, dans West une nouvelle expérimentation, met au point un robot capable sous vide de rentrer dans la chambre torique pour aller y faire des travaux. Un robot de ce type sera nécessaire dans ITER, d'autant que l'entrée dans le tore une fois les premières fusions nucléaires effectuées deviendra inaccessible aux humains au minimum pour 5 ans. (période du tritium)

WEST, devient donc aussi un labo pour ITER pour mettre au point ou vérifier des solutions.

A noter Tore supra à produit son premier plasma en 1988, il est détendeur de la plus grande durée d'un plasma 6,5 minutes.

A savoir, un autre tokamak opérationnel le JET britannique de 80 m3 a produit son premier plasma en 1979 et a permis de faire naitre l'idée de construire ITER.

Bon il est 17H00 il est temps de rentrer sur LYON pour mon rendez-vous de 22H00. La zoé a déjà parcouru 50 km aujourd'hui Manosque/Saint Paul les Durances/Cadarache et je suis plus loin de Lyon que l'étape d'hier soir. Objectif un charges sur la borne 22 kW d'Aspremont département 05. IL faudra mettre au moins 10 kWh vue que je dois allez un peu plus vite pour arriver à 22H00 à Lyon. La borne parait libre et OK sur Chargemap.

Mise en charge à 18H22. Juste à coté une bonne boulangerie avec petites tables m'a permis de me restaurer par une excellente pizza de boulanger, une super pâtisserie digne d'un grand pâtissier et une bonne boisson pour 9 euros. Au bout de 35 minutes je me prépare à partir, une autre Zoé arrive. On essaye de mettre en charge sa Zoé en même temps que la Mienne la Borne refuse. Il a fallut que je débranche m'a Zoé pour pouvoir ouvrir le portillon de gauche et mettre en charge sa Zoé (j'étais branché sur la partie droite de la borne)   Pour ma part j'ai mis 14,9 kWh se qui va me permettre d'avancer à vitesse de véhicule thermique.

22H00 arrivé sur Lyon, même pas fatigué pourtant la journée fut d'une densité exceptionnelle.

Bilan des parcours de la journée.

Il reste 6% à l'arrivée avec 17 km au compteur et la moyenne est quasiment la même qu'à l'aller. Je ne pense pas qu'en respectant les limitations de vitesse une voiture thermique aurait fait une meilleure moyenne "sur la route  du col de Lus la croix haute on ne pas doubler" A Noter la partie haute de l'autoroute au col du Fau était fermée cela m'a fait perdre au moins 10 minutes.

Bilan financier en carburant électrique: Charge initiale solaire, puis 6,91 €, puis charge gratuite IBIS compris dans le prix de la chambre, puis charge 5,89€, puis recharge solaire. donc 12,8 Euros pour faire 618,2 km en passant par la montagne.

Il faut vraiment être fou pour continuer à utiliser des voitures à pétrole:

Même temps de parcours, aucune fatigue et plus de 40 euros d'économie.

Je sais il y en a qui aurais pris l'A6 en passant par Aix pour faire ce circuit et ils auraient dans ce cas perdu plus de 80 euros en un jour compte tenu des péages et de la surconsommation sur autoroute et de augmentation de distance à parcourir. Quand à prendre le TGV, warf et comment je faisais pour mes colis à poster plus le cout parking gare et obliger de se lever à 5H00 du matin cela m'aurait couté plus cher et j'aurais été fatigué tout au long de cette journée exceptionnelle.

Quant aux véhicules électriques toujours associés comme véhicule urbain par les journaleux à la TV, là je vais commencer par m'énerver...

31 octobre 2018: 5442 kWh produits par le soleil en autoconsommation totale depuis le 1er Janvier:

Un mois d'octobre extraordinaire question ensoleillement jusqu'au 24, puis 3 jours battant quasiment le minimum de production journalière solaire annuelle (plafond bas limite brouillard) , journées dignes d'un mois de Janvier sans soleil. Le minimum production journalier d'octobre est descendu à 2,07 kWh alors que le maximum production fut le 13 octobre avec 23,14 kWh chiffre exceptionnel pour un mois d'octobre.

Question chauffage, uniquement appoint pompe à chaleur (mural et VMC) jusqu'au 25 octobre, faute d'une température anormalement basse pour un mois d'octobre la chaudière gaz a été allumé le 25 octobre soit 6 jours plus tôt que sur l'année 2017. La production eau chaude a rebasculé 2 jours après sur la chaudière le temps de vider les calories  accumulées dans le cumulus solaire. On passe donc en régime hiver. La zoé est reconnectée sur sa Green up EDF. D'ici fin décembre j'attends encore une production solaire entre 500 et 600 kWh qui seront largement absorbés par le centre serveur et par l'effacement de la consommation EDF durant les heures de pointes EJP.

Voici le graphique bilan production solaire au 31 octobre 2018 basé sur le même modèle que celui du 18 aout 2018, il est intéressant de les comparer.

Un autre gain coté serveur environ 1,5 kWh /jour est attendu sur le mois de novembre.

A propos de belle démonstration de parcours en Zoé uniquement avec du soleil:

Le 26 septembre  je suis allé visiter l'aménagement hydraulique de la vallée de la Romanche par EDF qui est en cours de construction. Le but était de visiter le sommet de cette installation  soit sa nouvelle prise d'eau situé près de Vaujany au portes de l'Oisans et le départ de l'eau captée vers un nouveau tunnel qui a été creusé au tunnelier sur 9,3 km.

A noter une passe  à poisson a été installée sur la nouvelle prise d'eau.

Cette installation va remplacer 5 barrages devenus obsolètes et dangereux en cas de cru subite et de plus peu performant par un seul qui assurera plus de production que toutes les installations réunies et va rendre à la Romanche son cours naturel qui sera rendu accessible aux pécheurs et aux promeneurs en toute sécurité même en condition de cru dans un espace re-naturalisé. Seule la centrale "Usine des Vernes" sera réhabilitée en éco musée avec son déversoir de surcharge en sur élévation qui est unique au monde.

Photo de la mystérieuse usine Des Vernes "déversoir arrêté". Sur ce site vous pouvez voir le déversoir en action.

La nouvelle usine hydraulique souterraine va produire 92 MW sur une chute d'eau de 272 mètres. La production annuelle attendue de 30% supérieure aux anciennes installations sera de 560 GWh. (taux de charge moyen de 60%)

Plus d'information officielle sur ce chantier titanesque voir le site web EDF

Le gain réelle de production permettra la charge "verte" de véhicule électrique pour parcourir 666 millions de km par an ou de charger par exemple 45000 Zoé qui vont parcourir 15000 km/an. Voilà de la réelle nouvelle électricité verte, car il faut bien savoir que vendre de l'électricité hydraulique provenant de barrage construit avant la signature du traité de la COP21 ne peux être considéré comme un effort pour la planète car c'est du passé déjà intégré dans les moyennes.

Le parcours aller-retour pour la visite a été effectué à deux en Zoé sans recharge intermédiaire uniquement en pré charge sur panneaux solaires. Charge à 100% la veille au soleil et recharge sur panneaux solaires au retour sur 2 jours. 50 KWh consommés au chargeur solaire. Au retour il restait 40 km de disponible après avoir parcouru 284 km dont 150 km sur autoroute et de la route de montage passage de 2 fois 2 cols un à 980 m et un à 750 mètres. Ca c'est aussi du vert.

30 septembre 2018 Plus de 5000 kWh produits par le soleil en autoconsommation totale depuis le 1er Janvier:

  •  La production de l'installation est toujours parfaitement conforme aux attentes avant vente des panneaux solaires.

  •  5000 kWh c'est plus de 32000 km à parcourir en Zoé, aussi il me reste du surplus !

  •  Rappel, ma Zoé n'a jamais été reconnectée à une prise du réseau public chez moi depuis le 25 avril. La seule connexion significative au réseau public a été faite seulement 7 fois en étant à plus de 150 km de chez moi pour 154 kWh (lire voyage du 9 septembre)

Il est temps de faire un premier bilan de mon projet réduction drastique de ma consommation d'énergie à base d'énergie fossile.

Coté voiture, roulant en véhicule électrique depuis 2005 il n'y avait plus grand chose à faire de ce coté.

C'est donc coté maison et centre serveur qu'il y avait du potentiel.

Coté maison durant l'été 2017 les chantiers suivants ont été exécutés:

  • Remplacement des menuiseries par le top du marché étanches et avec volet solaire.

  • Remplacement chaudière gaz par une chaudière à condensation avec production d'eau chaude pour l'hiver

  • Mise en place d'une production ECS solaire pour la période ou la chaudière gaz est arrêtée

  • Mise en place d'une VMC avec pompe à chaleur réversible

  • Mise en place de deux pompes à chaleur à inverteur pour assurer:

    • le chauffage en mi-saison si possible alimentation par soleil photovoltaïque

    • la climatisation pour les périodes de canicule uniquement au soleil

  • Mise en place de 46 m² de capteur photovoltaïque autoconsommation totale (mise en route entre le 1er janvier et le 1er février 2018)

 Bilan globale:

  • Ma consommation de gaz s'est réduite de 24000 kWh/an à 14500 kWh/an soit -40% de gaz

  • Ma consommation d'électricité s'est réduite de 13921 kWh/an à 7788 kWh/an soit soit -44% d'électricité

Et ce dans le cadre d'une amélioration notoire du confort (climatisation en été et ventilation bien meilleure)

Bon il est clair que sans conviction purement écologique pour l'avenir de la planète le temps de retour purement financier n'est pas là, heureusement il y a aussi l'amélioration du confort.

En France malgré les récentes hausses de l'énergie, l'énergie reste pas chère: 0,06 Euros TTC le cout marginale du kWh gaz et 0,17 euros TTC le kWh électrique. A savoir, c'est seulement sur le cout marginal que vous faite des économies financières.

Répartition de mon usage de l'électricité au 30 septembre depuis le 1er Janvier 2018

Le gros poste de consommation d'électricité reste mes serveurs informatiques malgré une première amélioration en aout 2018 - 5 kWh/j.

A noter il est bien plus intéressant en mi-saison de chauffer avec les pompes à chaleur (cop supérieur à 5,5) surtout si elles sont alimentées au soleil.

Le taux de couverture solaire photovoltaïque mensuel est au mieux de 72% pour juin 2018.

Sur 35 jours la production solaire jour a été supérieure à ma consommation journalière: aucun kWh n'a été perdu grâce à l'accumulation sur la batterie de 22 kWh et son ré-usage sur les jours suivants.

A noter :il n'y a jamais eu plus de 3 jours de suite en sur production la batterie autoconsommation de 22 kWh n'a jamais été utilisée à fond grâce à l'usage de 2 tampons disponibles :

  •  Charger plus sa Zoé (batterie de 41 kWh)

  •  Monter un peu la température du cumulus ECS sur PV une réserve pour des jours suivants moins ensoleillés.

A savoir, la surproduction n'est pas en juillet et en août pour cause de canicule compensée par l'alimentation de 2 PAC en mode climatisation.

Les jours de surproduction sont donc plus en juin et septembre.

9 septembre 2018 Grand parcours touristique improvisé en Zoé 40, c'est 100% réussi !

Il était temps de constater sur le terrain l'évolution de l'implantation des bornes de charges en France:

Départ en improvisation totale avec un ami pour faire du tourisme, la Zoé est chargée 100% au soleil pour le départ, la seule préparation de ce voyage touristique consiste en l'achat de la carte Chargemap permettant d'accéder à la quasi totalité des bornes payantes. Cela m'a couté  19,9€ TTC.

Elle a été commandé en ligne sur le site web fr.chargemap.com 7 jours avant notre départ et elle est arrivée en 2 jours ouvrés dans ma boite aux lettres. Activation très simple en ligne (ma carte bancaire pour régler la consommation sur les bornes étant déjà enregistrée par l'acte d'achat), juste rentrer le code de la carte dans un questionnaire et c'est tout.

Notre Smartphone "Androïd" est équipé de l'application Chargemap.

Commençons par la présentation du rapport de notre voyage de 3 jours et 2 nuit d'hôtel de notre Zoé à son retour.

1237,5 km 80% sur route 80 km/h maxi et 20% sur autoroute majoritairement gratuite à 100 km/h

(climatisation en marche et pas de mode ECO)

Ce voyage de 3 jours dans le passé nous a permis de visiter:

  • La Grotte Chauvet (La caverne de Vallon pont d'arc) Magnifique, je conseille 3 heures ! (-28000 ans)

  • Rennes-Le-Château (le musée Béranger Saunière) 2 heures C'est extrêmement déceptif, ne vaut pas le détour. c'est du 1905

  • Rennes-les-Bains (et sa rivière bucolique au passé industriel) - 100 ans

  • Les Gorges de Galamus - trouillards s'abstenir. On ne peut pas se croiser sur 2 km ! - Impressionnant  (date -500 Millions d'années)

  • L'écluse à 9 étages de Fonseranes à Béziers et son musée avec film immersif - Magnifique - 3 heures (date -350 ans)

  • La grotte  de Clamouze - Vaut le voyage - 3 heures (il y a de l'attente même en Septembre) (-5 millions d'années)

  • Le pont du Diable, près de la grotte de Clamouze - 1 heure une belle balade à pied qui permet de rejoindre la grotte de Clamouze à pied. (-1150 ans)

  • Passage du Viaduc de Millau (péage)  (-17 ans)

  • Traversée profonde de l'Aubrac par les petites routes (le moyen âge n'est pas loin) mais les bornes de recharge sont là !

Charge Meysse Charge St-Mathieu Rennes-le-chateau Rennes-les-bains Gorges Galamus Ecluses Fonseranes Pont du Diable Clamouze Aumont-Aubrac

Panoramique de la résidence de luxe de l'Abée Béranger Saunière... l'opposé du curé d'Ars

Notre hôtel: Novotel Narbonne plage (réservé en route par téléphone) Cet hôtel nous avait permis en 2007, 2008 de recharger la "Toujours Contente" et "l'Auto-magique "sur la prise de la chambre. Ce n'est donc pas étonnant que cela soit maintenant le point de recharge des Tesla pour la région de Narbonne et qu'il soit équipé "charge Rapide".

Question recharge: Aucune recherche de bornes avant de partir. Improvisation : quand il est l'heure de manger, à chaque fois la borne était à moins de 2 km de notre position quand on se mettait à la recherche d'un restaurant !

Mon passager qui était un plutôt septique sur l'usage d'un VE n'en revenait pas :-) et moi aussi !

  •  Novotel de nuit:

    • le 4/9 une charge accélérée de nuit en 22 kW de 51% à 100% soit 22,29 kWh cout 5€

    • le 5/9 une charge accélérée de nuit en 22 kW de 31% à 100% soit 31,40 kWh cout 5€

    • prix du kWh 0.1862 Euros Bravo à Novotel.

  •  Bornes publiques en route:

    • le 4/9 9H52 Aire de Solaize sud de Lyon (juste pour tester la carte Chargemap) 

      Charge accélérée 22 kW de 95% à 99% 1,102 kWh pour 3,43 € 9 minutes.  Tout à marché du premier coup mais à 3,1 € le kWh il vaut mieux éviter de s'y arrêter !

    • le 4/9 12H22 à Meysse petit village en Ardèche 20,842 kWh de 58% à 99%.  Borne SDE07 (e born). cout 7,93 € soit 0,38 €/kWh. Usage de la carte Chargemap

      Borne dans un village sans station service = Avantage VE

      Le temps de manger dans un bon restaurant sur la place du village. Gros gag, un automobiliste en voiture à essence, s'arrête pour nous demander ou il y a une station à essence car il est à court. Il n'y a pas de station d'essence dans ce village.

    • le 4/9 19H37 à Saint-Mathieu-de-Tréviers. (petit village de l'Hérault) - réseau Révéo. Le temps du diner dans un restaurant proche. de 44 à 99%  1H47 26,415 kWh. 14,8 kW puissance effective. 22,55 kWh effectif batterie (rendement chargeur 17%) cout: 4,37 €. 0,165 € par kWh  (excellent)

    • le 5/9 12H12 à Rennes-les-bains (petit village de l'Aude) - de 55% à 99% le temps du repas (1H34) - 20,613 kWh 4,67 € soit 0,226 €/kWh

    • le 6/9 14H31 Air de Caylar (A75 partie gratuite) - Carte ZE BOSCH - Charge durant un repas tardif vue l'heure de sortie de la grotte de Clamouze. 22,38 kWh en 1H29 18,72 euros (0,83 € du kWh c'est du vol !) - Borne Sodetrel Corri-Dorr. La carte Chargemap marchait aussi mais c'était histoire de faire la différence.


      La borne la plus chère de notre voyage sur l'air A75 du Caylar

    • le 6/9 17H36 Aumont-Aubrac (petit village) - Pause café 47 minutes. charge partielle de 12,93kWh pour 3,79 €. soit 0,293 €/kWh. Arrêt charge manuel à 56% niveau calculé par moi qui devrait être suffisant pour parcourir les 193 km restant pour renter sur Lyon. Calcul théorique manuel au pied de la borne compte tenu de la descente finale à venir on devrait voir la batterie remonter à 20% sur Givors après un passage à 16% vers Yssingeaux. La zoé indique que le parcours est impossible il manquerait selon la Zoé 45 km. A Givors la Zoé abdique et lève le drapeau rouge (parcours impossible) après la longue et douce descente.

      La borne la plus économique de notre voyage à Aumont-Aubrac

      Nous avons 22% dans la batterie à Givors (fin de la descente de St Etienne à Givors) malgré dégivrage (très gros orage sur St Etienne avec graves inondations).

  • Retour à la maison avec 6% à jauge soit une autonomie résiduelle de 30 km à 40 km -  le voyant jaune s'est allumé à 1 km de chez moi. recharge solaire: 42,77 kWh. Difficile d'optimiser mieux pour profiter au maximum du soleil.

Bilan:

200,65 kWh consommés pour 179 kWh aux roues == > rendement  global Zoé et système chargeur 89%

Hors autoroute nous n'avons vu que 4 stations-services "essence" sur notre parcours de petites routes,  selon l'application Chargemap (plus de 565 bornes de recharge étaient accessibles à moins de 20 km de notre trajet) ! !

Toutes les bornes fonctionnaient et aucune n'étaient occupées par un autre véhicule.

Attention, l'immense majorité des bornes de village n'est compatible en mode accéléré qu'avec la Zoé et/ou la Tesla, les autres VE se chargent en mode lent prise 10 Ampères !

Cout des recharges: 52,91 € qui auraient put être ramenés facilement à 40 euros en évitant d'utiliser les bornes du réseau SODETREL.

Sur notre parcours nous n'avons vu que 3 stations pour charger les Tesla. Seules les bornes SODETREL sur autoroute permettaient de charger un véhicule Chademo charge en courant continu. Exit donc les Nissan pour faire notre parcours en 3 jours en faisant du Tourisme !

En évitant les autoroutes payantes nous avons économisé 70 € ,coté carburant nous avons économisé par rapport a un Mégane essence 118 €.Largement de quoi se payer l'hôtel en catégorie supérieure et bien dormir en chargeant sa voiture à très bon compte.  Economie 188 € pour 1237 km soit 15000 euros pour 100000 km en grand trajet (>400 km/jour)

Enfin, question fatigue: Aucune, pas de stress de l'autoroute, le grand silence et bye bye le soucis des radars.

20 août 2018 Plus de 4000 kWh produits par le soleil en autoconsommation totale depuis le 1er Janvier:

  • La production de l'installation est parfaitement conforme aux attentes avant vente des panneaux solaires.

  • 4000 kWh c'est plus de 26000 km à parcourir en Zoé, aussi il me reste du surplus !

  • Rappel, ma Zoé n'a jamais été reconnectée à une prise du réseau public depuis le 25 avril.

  • Le maximum production solaire journalier annuel a été franchi le 11 juillet avec 36,28 kWh/jour.

  • L'optimisation de la consommation du centre de calcul permet depuis le 13 août d'économiser 5 kWh par jour permettant de poursuivre la baisse de ma consommation EDF malgré le passage du pic annuel solaire.

  • La canicule lyonnaise du 19 juillet au 8 août a été combattu a grand renfort de kWh solaires; analyse détaillée

Voir le tableau actualisé le 31 octobre 2018

Ce graphe confirme que l'autarcie électrique est bien possible a partir du 1er juin pour les postes:

  • Electricité domestique éclairage, télé, frigo, congélateur, PC, box, wifi, mobile, vidéo surveillance (serveurs informatiques professionnels exclus)

  • Eau chaude sanitaire

  • Charge intégrale d'une Zoé

  • Climatisation et système ventilation pré-conditionnement d'air rafraîchi via la VMC

Seule la climatisation durant quelques jours de très forte canicule aurait nécessité quelques limitations ou décalage (eau chaude sanitaire par exemple grâce au 4 jours d'inertie thermique)

Durant la canicule outre l'arrivée d'air rafraichie par la VMC, 2 climatiseurs ont permis de tenir au maxi 26 °C 2 pièces principales de la maison sans aucune consommation sur le réseau. Sous les 26°C n'aurait pas été raisonnable compte tenu des températures extérieures qui ont dépassé les 37°C sous abris.

Pour rappel, l'excès de production photovoltaïque est absorbé en totalité par mes serveurs informatiques malgré la réduction de leur consommation de 5 kWh/j depuis le 14/8/2018.

Sur le graphe du haut, on observe que l'augmentation de besoin de climatisation est supérieure à l'augmentation de production photovoltaïque en période de canicule. Ma consommation électrique minimale sur le réseau public sera donc plutôt sur les mois de juin et septembre.

Enfin un premier point sur la fiabilité des MPPT "low cost "chinois. Sans réparation par nous même et transformation le MPPT du panneau SUD au régime de 2400 Watts maxi (2800 watts donnés constructeur) le MPPT sud aurait grillé voir flambé. Il n'a pas résisté 30 jours! Le ventilateur de refroidissement d'origine a lâché "daube chinoise" (gros défaut du ventilateur qui n'est pas pro et dont l'axe a grippé suite à migration dans l'axe de la colle de l'étiquette par échauffement du constructeur du ventilo collé sur la turbine .... Nous avons remplacé celui ci par un ventilateur PRO en 48 Volts plus puissant via un relais de commande intermédiaire . Depuis tout fonctionne très bien il est mieux refroidi qu'avant et chauffe moins sous 2400 watts que le MPPT panneau Ouest sous 1600 watts. Seul inconvénient, le niveau sonore de refroidissement en journée est bien plus important.

Pour l'usage d'un MPPT de cette Marque et de ce type au dessus de 1700 watts, nous conseillons de remplacer le ventilateur d'origine avant qu'il ne grille et risque de détruire l'électronique du MPPT et nous ne préconisons l'achat de ce MPPT que si le constructeur remédie à ce défaut d'origine, dommage car en dehors de ce problème ce produit MPTT de "The sky is blue" made in china fonctionne très bien.

10 juillet 2018 Vive la science qui seule pourra nous sauver

A lire et imprimer, notre fiche N°1 dans la série efficacité énergétique. VAE (vélo à assistance électrique)  versus vélo un rapport efficacité énergétique vue de notre planète de 1 à 666 et même de 1 à 6666 dans le pire des cas.

9 juillet 2018 Nouveaux records:

  • Production solaire journalière de mon toit photovoltaïque en autoconsommation totale: 35,63 kWh le 9/7/2018
  • 1435 km parcourus avec ma Zoé 100% au soleil dont 2 parcours de plus de 300 km aller retour dans la journée (60% sur autoroute)
  • Mon Kangoo Electri Cité "L'Auto-Magique" de 2001 a passé sans soucis un nouveau control technique, il est reparti pour 2 ans. A noter que pour le réactiver de sa torpeur de 2 ans (Ca passe vite), il n'a reçu que des électrons solaire de mon toit. Une bonne occasion de lui faire assurer la mission travaux du jour ou il a fait 50 km dans la journée. Chez Dekra il n'avait jamais vu un Kangoo de ce type.

Lors de cette journée 12,6 kWh sur les 35 kWh ont été consacrés à la recharge de ma Zoé.

3 juillet 2018 Les MPPT sont en service sur le panneau ouest et le panneaux sud.

Livraison de chine avec 15 jours d'avance. Ce matériel est très simple à raccorder:
  • Le + panneau photovoltaïque sur la borne plus PV du MPPT en 2x6mm²
  • Le - panneau photovoltaïque sur la borne plus PV du MPPT en 2x6mm²
  • Le + batterie vers le + batterie du MPPT  via un disjoncteur de protection 100 A en 2x6mm²
  • Le - batterie vers le - batterie  du MPPT en 2x6mm²

Question réglage, c'est minimaliste, les valeurs par défaut batterie lithium les 4 autres paramètres sont déjà à la bonne valeur.

Fermeture du disjoncteur batterie, le MPPT s'initialise

Fermeture du disjoncteur PV. La charge des batteries démarre. La tension des panneaux s'élève bien au dessus de la tension batterie.  Le MPPT est donc en mode MPPT.

MPPT OUEST 2/7/2018 16H08 MPPT SUD 2/7/2018 16H08

On peut basculer l'afficheur soit mesure coté panneaux, soit mesure sortie vers batterie.

Bilan de la journée plein soleil du 1 juillet, la production du panneau ouest par rapport à celle du 30 juin plein soleil est de 3 kWh supérieure ! Soit un gain de presque 30% , c'est ce que nous attendions. En milieu de journée la tension panneau Ouest est en moyenne à 85 volts à comparer à la tension de charge de 54 volts des batteries. C'est le cas le plus favorable à l'usage d'un MPPT.

Caractéristiques: Débit maxi 60 ampères pour batterie 48 volts. Tension panneau à vide de 72 volts à 160 volts

Pour le panneau ouest cas idéal.

Pour le panneau sud la tension PV étant trop basse après le premier essai décevant, nous avons mis en service par paire les string de panneaux pour arriver à une Voc de 120 volts. Avec cette tension le MPPT fonctionne parfaitement. La tension se stabilise à 116 volts par paire de string en série. Ce qui montre qu'avec des batteries à 55 volts en directe sur les string non mise en série que le fonctionnement était déjà presque idéal pour le panneau sud. Il n'y aura donc pas de gain de production significatif en kWh durant la période centrale de la journée.

Le MPPT apporte toutefois une sécurité d'exploitation supplémentaire car il plafonne la tension de sortie à celle choisie évitant ainsi en cas de panne du BMS de surcharger vers la zone dangereuse les batteries. C'est une double sécurité appréciable. De plus il y a la possibilité de réduire le débit à l'approche de la fin de charge ce qui permet d'équilibrer les batteries après une charge à capacité maxi grâce à la limitation du débit en fin de charge.

Le MPPT a donc 4 modes normales:

  • Tension PV inférieure à batterie: pas de charge
  • Tension PV supérieure à tension batterie et batterie inférieure à tension maxi de charge, mode MPPT
  • Tension PV supérieure à tension batterie et batterie presque tension maxi de charge, mode 7, la tension des panneaux montent pour limiter l'intensité de charge par perte de rendement.
  • Tension PV supérieure à tension batterie, et batterie supérieure tension maxi de charge, charge stoppée (tension de floating)

Il reste maintenant à vérifier la tenue dans le temps de ce matériel qui semble de bonne facture et à mesurer au fil des jours le gain de production en kWh.

23 juin 2018 C'est l'été - Le soleil donne enfin à fond

Nouveau record: 32,65 kWh produit durant la journée du 22 juin.

Il ne reste plus que la consommation des serveurs informatiques qui reste non couverte entre 3H00 du matin et 8H30 le matin. Prochaine étape, mise en place d'un MPPT (*)  sur le panneau Ouest. Matériel chinois commandé devant arriver le 17 juillet. Gain attendu 3 kWh par jour.

Le prix des MPPT (Maximum Power Point Tracker) varient de 1 à 10 à caractéristiques similaires. C'est un marché émergeant dans la gamme 60 Ampères sous 48 Volts batteries lithium (LiFePo4). Impossible d'amortir financièrement un MPPT (il vaut mieux si l'on a de la surface solarisable mettre son argent dans plus de panneaux), aussi nous tentons l'expérience par le modèle le moins chère et limiter le risque d'une grosse perte financière.

(*)Le MPPT vise à rechercher à chaque instant selon la position et la puissance du soleil la tension de prélèvement sur le panneau offrant la meilleure puissance. Le MPPT ayant lui même une consommation (inverteur à taux de changement de tension variable) il faut que le gain obtenu coté panneau soit au moins supérieur à 2%. Plus la tension du panneau est élevée par rapport au consommateur, meilleur est l'efficacité du MPPT. Notre panneau Ouest étant dans ce cas (75 volts nominaux pour 49 V à 53 V coté batterie) cela va être un test intéressant à suivre.

Sinon, nous allons arrêter un de nos serveurs informatiques gain attendu 4 kWh/jour.

Objectif visé: autarcie électrique et gaz du 1er juin au 31 aout chaque année.

La Zoé chargée 100% solaire depuis le 25 avril a reçu 140 KWh du seul soleil.  Le 24 juin on passera le cap des 2500 kWh produit avec le soleil. En ce moment la consommation EDF est divisée par quatre par rapport à la même période de l'année précédente.

Actualisation de notre tableau de production et d'économie

18 juin 2018 Lancement nos fiches de culture scientifique sur l'efficacité énergétique.

Fiche N°1 comparaison du vélo classique avec le vélo à assistance électrique

Fiche à imprimer, à diffuser autour de vous et à commenter sur Twitter ou sur Facebook

Coté installation autoconsommation solaire, nous avons amélioré l'installation par la production d'eau chaude sanitaire par valorisation de l'excès de production électrique du panneau ouest. Dès que les batteries sont pleines les panneaux alimentent directement la résistance d'un cumulus électrique de 200 litres classique. Après 15 jours de fonctionnement malgré un soleil mitigé la chaudière au gaz est définitivement coupée hors période de grands froids. Le cumulus est alimenté en sous voltage ce qui n'a aucune importance pour un besoin de moins de 50 litres par jour.

Depuis le début de l'année 2331 kWh ont été économisés. Prochaine étape mise en place d'un MPPT sur le panneau Ouest. Le prix des MPPT est en baisse régulière ce qui va rendre rentable sa mise en place sur le panneau ouest qui a une tension nominale de 75 volts très au dessus des 50 volts de la batterie lithium.

27 Mai 2018 Plus d'un mois de charge de ma Zoé uniquement au soleil

Ma consommation électrique EDF s'effondre grâce à l'autoconsommation solaire.. A noter la charge de ma Zoé est très largement couverte par le soleil depuis un mois 77 kWh, pas un électron n'est venu du réseau public pour la recharger, c'est la consommation d'alimentation de mes serveurs informatiques (23 kWh/J) qui est maintenant le point noir à régler pour viser la quasi autarcie électrique.

19 Mai 2018 Nouveau record 30,7 kWh produits ce jour

La charge de ma Zoé reste négligeable par rapport à ma production solaire, compte tenu que depuis le 26/4 je ne roule qu'en périurbain. Le parie de ne plus connecter ma Zoé sur EDF pour ses recharges à domicile sera donc très facile à tenir jusqu'au 30 septembre. En cliquant sur le graphique vous pouvez obtenir une version plus détaillée du graphique.

Il est intéressant de faire l'analyse nombre d'heure de soleil jour et production du jour qui finalement se révèle assez indépendante de la saison. Après analyse la mise en place d'un MPPT sur le panneau Ouest devrait me faire gagner 20% de production sur ce panneau sont la tension de base est de 90 volts à comparer au 60 volts nominaux du panneau SUD.

7 Mai 2018 Nouvelle journée solaire record 29,4 kWh produits

Usage en temps réel durant l'ensoleillement

  •  2,7 kWh en 78 minutes pour recharge de la Zoé suite à petit parcours urbain (y compris la phase d'équilibrage)

  •  9,4 kWh pour alimenter les serveurs informatiques et les écrans de 8H48 à 19H40

  •  2 kWh usage domestique (frigo, congélateur, micro-onde, télé, etc..)

  •  1 kWh VMC et léger conditionnement d'air en milieu d'après midi

  •  11,3 kWh stockés dans les batteries d'autoconsommation pour usage hors ensoleillement en soirée et nuit soit 9H00 usage domestique et serveurs informatiques de quoi aller jusqu'à 4H00 du matin sans EDF

  •  4 KWh pertes estimées rendement chargeur/convertisseur

Presque 1,5 MWh produit depuis le début de l'année par le Soleil.

6 Mai 2018   Journée solaire record 29,06 kWh produits

Usage en temps réel durant l'ensoleillement

  •  10,5 kWh pour finir de charger la Zoé et y compris la phase d'équilibrage (une heure pour passer de 99% à 100%)

  •  9,5 kWh pour alimenter les serveurs informatiques et les écrans de 8H40 à 19H40

  •  2 kWh usage domestique (frigo, congélateur, micro-onde, télé, etc..)

  •  1 kWh VMC et léger conditionnement d'air en milieu d'après midi (pourquoi s'en priver c'est gratuit)

  •  4,17 kWh stockés dans les batteries d'autoconsommation pour usage hors ensoleillement en soirée

  •  1,89 KWh perte en rendement chargeur/convertisseur

La surproduction solaire a été utilisée à 100% par la Zoé 10,5 KWh qui est chargée à bloc ce soir y compris phase équilibrage (un heure pour passer de 99% à 100%)

Les 5 batteries 48 volts sont restées sous la plage médiane 50% du SOC jusqu'à 18H00 grâce à la charge de la Zoé

Sans la charge Zoé, il aura fallut stocker 15 kWh ce qui aurait été encore possible mais avec un rythme de charge difficilement soutenable en milieu d'après midi avec des batteries ayant un SOC au dessus de 60%

Aujourd'hui, pas de consommation EDF de minuit à 2H30 du matin (reste du surplus de la veille) puis de 8H40 à 23H00 ce jour

Demain, le plein soleil est de nouveau annoncé mais la Zoé ne sera plus à recharger (ou quasiment rien n'ayant pas le projet de faire 350 km !) j'en ai largement pour la semaine. Je vais donc soigneusement utiliser les batteries solaire jusqu'au bout pour faire de la place pour demain.

Question EDF ma baisse de consommation de ce jour est de 27 kWh soit 71% de la conso habituelle serveurs compris, un véritable effondrement de ma consommation EDF est attendue sur la période de mai à septembre.

C'est la journée ordinaire ensoleillée d'un auto-consommateur. Il est clair que sans les serveurs informatiques je n'aurais plus besoin de fournisseur d'électricité de mai à octobre.

5 Mai 2018   Ma Zoé n'est plus rechargée par le réseau public Français mais 100% au soleil !

Premier bilan de la recharge 100% solaire de ma Zoé en Autoconsommation.

Depuis le 25 avril ma Zoé n'a jamais été reconnectée au réseau EDF/ENEDIS et je roule sans soucis gratuitement question énergie. (30 kWh 100% solaire en 10 jours)

Après cette première expérience, je ne compte pas reconnecter chez moi ma Zoé sur le réseau EDF/ENEDIS avant la fin du mois de septembre.

Il est bien plus intéressant de charger sa Zoé les journées bien ensoleillées plutôt que de stocker l'excès de production solaire dans les batteries de mon installation solaire en autoconsommation

3 raisons :

  1. Diminution du cyclage des batteries de mon installation solaire en autoconsommation et de toutes les façons le cyclage des batteries de ma zoé est lié uniquement aux kilomètres parcourus.

  2. Éviter la perte de rendement par le passage par une batterie intermédiaire bien qu'il soit bon avec le LiFePo4 (>95%).

  3. Jamais d'excès de production perdue même une journée de plein soleil car la Zoé a une batterie de 40 kWh ce qui fait plus que ma production maxi solaire jour défalquée de la consommation constante de mes ordinateurs (presque 1 kW H24 7J/7 soit 22 kWh/J).

Ne faisant qu’exceptionnellement des grands parcours avec ma Zoé (plus de 100 km jour de plus panifiable à l'avance), il ne me sert à rien de garder ma Zoé toujours charger à 100%. Depuis le 25 avril malgré le manque de soleil, je ne suis jamais descendu en dessous de 47% et le soir j’arrête la charge de ma Zoé à 80% pour conserver une marge accumulation pour le lendemain. Le reste allant dans mes batteries de mon installation en autoconsommation.

Je rassure Renault, je ferais une charge à 100% pour équilibrer la batterie de la Zoé tous les 1000 km. Je pense de plus qu'utiliser sa batterie dans un SOC de 50% à 80% pour l'usage au quotidien augmentera le nombre de kilomètre que la batterie pourra parcourir tout au long de sa vie.

Conclusion : Le véhicule électrique est le complément idéal voir indispensable à une installation photovoltaïque en autoconsommation.

Il offre une marge de régulation à très bon compte (votre super grid perso) et permet de limiter la capacité de la batterie de son projet photovoltaïque à sa production solaire maxi jour divisée par 2 au lieu de 1,5. Dans le cas de la Zoé en gardant un SOC mini de 50% soit 150 km d'autonomie) vous avez une marge de manœuvre de 20 kWh pour stocker l'excès de production solaire en période estivale. Le prix d'une batterie de 20 kWh dans une installation photovoltaïque est bien plus coûteux qu'une Zoé qui elle bénéficie d'un marché en volume pour réduire les coûts.

Bilan typique d'une journée ensoleillée avec quelques passages de nuages le 5/5/2018:

  • 8H46: mon centre serveur bascule automatiquement sur le soleil (puissance solaire supérieure à 1 Kwatt) ainsi que tous les PC et écrans de la maison  (capacité utilisée en KVA de mon onduleur 5/7 KVA 12%)

  • 9H50: Ma maison bascule 100% solaire: VMC (pas de PAC ce jour car il fait déjà 17°C dehors), congélateur, frigo, grille pain, machine à café, micro-onde - La cuisine est donc 100% solaire. (capacité moyenne utilisée de mon onduleur 18%)

  • 10H50: Je branche la recharge de la Zoé en mode "grand-mère 10A" SOC de départ 58% (consommation supplémentaire  mesurée sur mon onduleur 2,1 KW) (capacité moyenne utilisée de mon onduleur 56%) Pic lors de cuisson en cuisine 79% et cela tient ! La production solaire est de 3,5 kW.

  • 14H00 La télé est éteinte, c'est la sieste on gagne 3% sur la capacité de l'onduleur qui passe à 51%

  • 16H50: la production solaire est encore de 2,9 kW (1818 W panneau Sud et 1121 watts panneau Ouest), la batterie solaire ouest est maintenant chargée à 95%, la zoé en est à 81%.  Onduleur à 51% de sa capacité.

  • 17H27: la production solaire est encore de 2,8 kW (1807 W panneau Sud et 1014 watts panneau Ouest) , la télé est rallumée capacité onduleur à 53% soit 2,62 kW (2,84 KVA) consommation coté solaire 3048 watts (perte 14% rendement convertisseur et onduleur) donc on commence a tirer sur les batteries de l'installation autoconsommation panneau SUD.

  • 17H40: la production solaire est encore de 2,4 kW - Batterie ouest 4 kWh à 100% -  La batterie sud se retrouve au niveau bas de ce matin. Le convertisseur Sud étant plus puissant que le convertisseur ouest pour alimenter l'onduleur. Le convertisseur SUD débite actuellement 2048 W (1421 watt venant du soleil) et le convertisseur ouest 1092 Watts (992 watts venant du soleil)

  • 17H50: La production solaire est encore de 1,7 kW (905 W panneau Sud et 855 watts panneau Ouest) - Je débranche ma Zoé qui est rechargée à 84% après 6 heures de recharge (apport de 12,6 kWh) + 26% coté batterie (10,4 kWh) - J'ai rajouté plus de 60 km d'autonomie à la Zoé, c'est plus que mon usage quotidien maxi.

  • 18H00: Passage de l'ombre de la grue du chantier voisin sur mon panneau solaire ouest  production solaire 1,26 kW (770 W panneau Sud et 489 watts panneau Ouest). A noter qu'il n'y a plus de soleil direct sur le panneau sud et la production est encore de 770 watts (c'est extraordinaire énergie venant de la réflexion du ciel et des immeubles voisin)

  • 18H10: l'ombre de la grue est passée (533 W panneau Sud et 754 watts panneau Ouest) il reste encore 1,3 kW de puissance permettant au BMS de la batterie ouest de parfaitement équilibrer celle-ci qui est maintenant à 100%

  • 18H30: l'ombre de la grue passe sur le panneau sud (256 W panneau Sud et 659 watts panneau Ouest) il reste encore 0,915 kW de puissance solaire soit de faire tourner l'informatique. Il reste 4 kWh d'énergie solaire dans la batterie Ouest  accumulés ce jour

  • 18H40: l'ombre de la grue est passée (338 W panneau Sud et 547 watts panneau Ouest) il reste encore 0,88 kW de puissance solaire. Le record de production solaire de l'année va peut-être tomber (dernier maxi 17/4/2018 28,72 kWh). Il y a eu quelques passage nuageux et un voile blanc en fin de matinée qui a bien du faire perdre 1 à 2 kWh ce jour. L'onduleur assure toujours l'alimentation de la maison et des ordinateurs. Cuisine solaire ce soir.

  • 19H00: 753 Watts d'encore disponibles (208 Watts sud et 545 watts ouest) la batterie ouest a rendu 9% de sa capacité pour compléter la consommation moyenne du moment de 1100 watts en moyenne.

  • 19H20: 547 Watts d'encore disponibles (130 Watts sud et 417 watts ouest) la batterie ouest a rendu 15% de sa capacité pour compléter la consommation moyenne du moment de 1100 watts en moyenne.

  • 19H40: 284 Watts d'encore disponibles (78 Watts sud et 206 watts ouest) la batterie ouest a rendu 23% de sa capacité pour compléter la consommation moyenne du moment de 1100 watts en moyenne.

  • 19H50: plus que 100 Watts de disponibles (52 Watts sud et 48 watts ouest) la batterie ouest a rendu 28% de sa capacité pour compléter la consommation moyenne du moment de 1100 watts en moyenne.

  • 20H00: Cutoff solaire. Production du jour 28,79 kWh record du 17/4 battu de 40 Wh. Les batteries vont toutes être vidées en maintenant coupé l'alimentation EDF ce soir afin de faire de la place pour demain compte tenu que la Zoé ne pourra absorber plus que 8,8 kWh. Elles devraient tenir jusqu'à au minuit ce soir en vidant l'accumulation des jours précédents.

25 Avril 2018   La date à marquer d'une pierre blanche.

Première charge de ma Zoé sur mon installation en autoconsommation solaire, contrairement aux attentes cela a marché du premier coup !  Je m'attendais à un problème de mesure d'impédance de boucle de terre via le neutre de ma Zoé à cause de mon onduleur et bien, il n'en ai rien ! Merlin Gerin faisait du bon matos. Du coup plus besoin de budgéter l'achat d'un transformateur d'isolement.

Ma Zoé se charge maintenant disjoncteur EDF coupé !  Sous le soleil ou de nuit via l'énergie stockée. Naturellement il est préférable de charger sous le soleil direct cela évite un passage via des batteries intermédiaires qui font perdre avec le rendement chargeur inclus environ 15%, mais cela marche très bien aussi pour se dépanner. Ma Zoé étant souvent au garage elle sera donc maintenu en charge entre 11H00 et 17H00 tous les jours ou il y a un excédent solaire l'après midi.

Soyons clair, je ne suis pas encore tout à fait en autarcie électrique à cause de mes serveurs informatiques qui consomment un max. Je pense que cela sera le cas de mi-mai à mi-septembre pour les journées de plein soleil.

Mon nouveau record de production solaire sur 7 jours consécutifs:  191,8 kWh du 16/4 au 22/4/2018 soit de quoi faire 1500 km si j'utilisais tout pour la Zoé. Cela me rappelle ma première charge de l'Auto-Magique sous le soleil Espagnol pour mon 4ème rallye Phébus. Ca y est le rêve est réalisé. Fini le pétrole que du soleil.

Quand je pense à ce fameux retour du Rallye Monté Carlo 2007 ou un 1er avril 2007 cela ne n'invente pas (dimanche soir vers 18H00) je mettais fait jeter de la station service Total sur l'Autoroute A8 vers Nice pour charger la Toujours-Contente "le premier véhicule hybride rechargeable au monde" qui venait de gagner le rallye Monte Carlo course sponsorisée cette Année par Total... et que maintenant Total vient d'annoncer son entrée dans le monde de la vente de l'électricité avec la prise de control de Direct Energie...  Tout cela en juste 11 ans ! Quel retournement de veste.

Toutefois mon tour d'avance fait que je n'achète même plus d'électricité c'est trop tard ! Un risque de se prendre une nouvelle veste.

Depuis le début de l'année peu ensoleillée j'ai déjà produit 1180 kilowattheures soit de quoi parcourir 6500 km en Zoé.

12 Avril 2018

Me voila fortement confirmé par mon choix d'un système "Autoconsommation solaire" seul système qui permet d'avoir de l'électricité en cas de panne du réseau.  Je ne m'attendais pas que mes intuitions sur la mauvaise sécurité électrique du réseau EDF/ENEDIS  allaient se confirmer aussi rapidement...

Panne générale d'électricité dans mon quartier à 5H22 du matin ce 13 avril au matin. Disparition à 5H22 d'une première phase sur les 3 qui alimentent ma maison et mon centre serveur. Je suis le premier à avoir signalé à EDF le défaut, qui me confirme au bout d'une demi-heure que le défaut est de leur coté et qu'il n'ont pas besoin à venir chez moi pour qualifier le défaut. Ce fut le début d'une journée et d'une nuit de galère totale pour les tous les habitants et entreprises de mon quartier...

Tout est allé de mal en pis durant 24 heures.

A 9H00 première intervention d'ENEDIS (il s'est déjà passé 2H30 depuis mon appel) qui coupe les 2 phases restantes

Toutes les 3 heures la prévision de retour d'électricité a été repoussée de 3 heures empêchant aux habitants de s'organiser. Les premières équipes étaient totalement incompétentes pour appréhender la gravité du problème.

De mon coté, le reste d'énergie contenue dans les batteries de mon installation ont amorti le problème jusqu'au retour du soleil. J'ai donc basculé tout ma maison sur mon installation solaire (une première) : Frigo, congélateur, télé, éclairage, ventilation, pompe à chaleur ont fonctionné au soleil. La journée n'ayant pas été pleinement ensoleillée pas possible dans ces conditions de faire en plus du stock d'énergie pour la nuit suivante. J'ai donc ressorti mon vieux groupe électrogène "celui" qui m'avait permis en 2006 et 2007 de me rendre en Espagne avec la Toujours Contente pour participer au rallye solaire Phébus en cas de manque de prise électrique sur le trajet (à l'époque aucune borne de recharge sur autoroute et village) . Il m'avait servi 5 fois. Par chance, Il me restait 2 jerricans d'essence de l'époque. Je n'ai donc pas acheté de carburant mais utilisé un vieux stock de plus de 10 ans qui me servait à rien n'ayant plus de voiture à pétrole. Le groupe électrogène a pallié avec succès la carence ENEDIS de 20H00 à 8H30 le lendemain matin et j'ai sauvé entre autre le contenu de 2 congélateurs. Je rappelle que je ne suis pas en rase campagne mais en hyper centre de Lyon Métropole. Là ou il va y avoir à la fin de l'année 2018 l'ouverture du plus grand centre hospitalier privé de la métropole Lyonnaise...

Il faut savoir, qu'un groupe électrogène avec sa grande réserve de fuel avait été livré sur le chantier de réparation d'ENEDIS avant 19H00 pour pallier au problème...

Aucun technicien n'a jugé utile de le raccorder pour essayer d'amoindrir la détresse des habitants du quartier (je m'exclus car je suis autonome et pourtant pour le bien des autres je suis allé jusqu'à 3 heures du matin me battre toute la nuit en vain pour obtenir son raccordement) En effet ,je sais que dans ma rue il y a une personne handicapée qui a besoin d'un monte escalier pour se mouvoir chez elle. J'ai entendu en espionnant des prétextes fallacieux du type:

  • Le câble étant pourri donc le groupe allait disjoncter (il a des sécurités supérieures que le poste d'alimentation EDF oui vous avez bien entendu...) , (ndlr: alors que l'ont pouvait le raccorder en aval du dernier défaut trouvé... et ainsi testé en vrai grandeur si il y avait encore d'autres défauts et éventuellement ouvrir d'urgence de nouveaux trous à la pelleteuse)
  • Il aurait fallut 12 groupes électrogène un par logette alors à quoi bon... 12 groupes vous n'y pensez pas

Visiblement ces équipes n'en ont rien à foutre de la satisfaction client. Le chef d'équipe a bien essayé pas trois fois de convaincre sans succès le responsable du groupe électrogène de le raccorder mais sans succès (manque d'autorité évident).  Oui j'ai bien assisté à ces échanges. Il y a de vrai crise d'autorité sur le terrain, il manquait visiblement un vrai chef de chantier avec du charisme, cela avait déjà très mal commencé dès le matin. Il faut dire que j'ai appris que les équipes d'ENEDIS étaient déjà mobilisées pour réparer les dégâts causés par les cheminots grévistes sur les postes basse tension EDF dans le quartier de la Villette gare de la part Dieu (un véritable scandale la dégradation des biens publiques dont les réparations sont payés par le contribuable). Il faut que l'état politique réassume sa qualité d'état régalien.

La câble qui a rompu est complètement pourri, il fait 400 mètres de long. J'en entendu les techniciens dire que son remplacement "obligatoire" prendrait au moins 2 mois car il faut refaire toutes les logettes dans le cadre d'une remise à neuf) donc c'est de la réparation de fortune qui est fait en attendant. En raboutant des bouts de câble neufs sur des bouts de câble pourri (isolation défectueuse). Voir les photos c'est affligeant question sécurité.

Un premier trou, pose de 2 grosses boites étanches et constations que le défaut est toujours là nouveau trou à la pelleteuse, repose de 2 boites de raccordement étanche et d'un bout de câble pour remplacer un bout trop pourri et ainsi de suite....

Pour info la route vient d'être refaite pour la future ligne C3 (le nouveau macadam n'a pas encore été posé) et bien évidement ils n'en n'ont pas profité des travaux gigantesques pour refaire à neuf le circuit électrique basse tension et ses logettes fusibles ... c'est du grand n'importe quoi la gestion des VRD dans LYON métropole et c'est bien entendu le contribuable qui paiera les erreurs et les chantiers nocturnes de réparation d'urgence à des prix qui doivent être démentiels par rapport à un chantier de remise à neuf bien planifié: la chaussé ayant été complètement ouverte pour le réaménagement des voiries pour le bus dit propre alors qu'avant c'était déjà des trolleys électriques qui circulaient ici sans polluer depuis la fin de la 2ème guerre mondiale

J'en rajoute une couche sur le non professionnalisme et le non entretien préventif des installations:

Il faut savoir qu'une partie des rues de mon quartier sont toujours alimentées comme à la campagne par des fils aériens sur poteau qui ont largement plus de 50 ans. Les arbres poussent dans les poteaux (voir les photos)

De plus, les fusibles ENEDIS ont trainé plus de 20 heures dans la rue sans surveillance (rues plongées dans le noir) et en plus il a plut durant cette période....

  • Un piéton aurait put tomber par terre en les heurtant dans le noir et se blesser.
  • Ce matériel est très couteux, voir dans certain cas des modèles fusibles devenus introuvables (modèle de fusible ayant plus de 40 ans d'âge)
  • Imaginez un peu leur vol ou leur dégradation...

Les photos:

il y a même des boites qui ont été explosées pour les ouvrir:

Bilan provisoire au 14/4/2018 à 9H00, les 3 phases sont de retour (pour combien de temps ?) ENEDIS avait promis de passer chez moi avant la remise du secteur pour que je puisse rebasculer proprement sur EDF (ils ne l'ont pas fait) on n'a plus d'éclairage publique dans notre rue. A cette heure, Je n'ai aucune information sur la partie des rues qui est réalimentée.

6 Avril 2018

1ère Journée record 2018, pas un nuage sur toute la journée: Production solaire 28,19 kWh.  Depuis le début de l'année j'en suis à 843 kWh produit soit l'équivalent à 5000 km parcourus 100% soleil en Zoé en 3 mois.

Consommation au fil de l'eau 14 kWh,  production stockée 14,19 kWh soit de quoi couvrir les besoins jusqu'à 5 heures du matin. Il me manque 6 kWh pour boucler les 24 heures, à noter qu'il manque aussi bien coté production que stockage...

4 Avril 2018

Le soleil est en grève depuis 3 mois et demi !  Mon installation a produit 763 KWh au lieu des 943 kWh attendus. Toutefois c'est uniquement la faute aux nuages...

Analyse des chiffres entre le 1er Janvier 2018 et le 15 mars 2018: -35% d'énergie solaire reçue au sol sur Lyon par rapport à 2017 et -25% par rapport à la moyenne des 6 dernières années.

Une bonne occasion pour étalonner mon installation par rapport  la station météo la plus proche. Cela match impeccable. Des analyses de la qualité des panneaux solaire Imerys pourront donc être conduites sur le temps.

A noter, à ce jour la production corrélée aux conditions météo est supérieure aux chiffres annoncés par Imerys.

Coté amélioration de mon installation, je suis en train de mettre en place un automatisme basculant plus de consommateurs sur le solaire visant à plus utiliser l'énergie solaire en temps réel afin de minimiser le pertes par cyclage de batterie bien que depuis le début de l'année période hiver avec sous ensoleillement seules 4 journées ont nécessité une intervention manuelle pour basculer par exemple mes pompes à chaleur sur le soleil l'après midi. C'est toutefois indispensable pour gérer les cas on je ne suis pas sur site ! Les mois à venir la production solaire va dépasser très nettement ma consommation de fond (informatique), autant être prêt.

21 Mars 2018

C'est le printemps... , Sur Lyon depuis le début de l'année seulement 2 journées sans aucun nuage et 14 jours avec du soleil sur la moitié de la journée...

Voilà ce que cela donne coté production photovoltaïque: 550 kWh produits et utilisés depuis le 1er Janvier

Certains jours, le soleil n'étant apparu qu'en fin de journée la production solaire Ouest et Sud est identique comme par exemple le 11 mars. Record journalier 14 mars 22,51 kWh, plus bas depuis mise en route du panneau ouest 2,5 kWh le 8 février. Il y a donc un facteur 10 de production entre un jour de soleil et un jour sans.

8 Mars 2018

Mise en service de la 2ème batterie LiFePo4 de 4 KWh sur mon panneau solaire sud. Au réglage près, mon installation est achevée. Reste à l'optimiser avec un ou deux MPPT et mieux utiliser l'abondance d'électricité l'après midi en mode directe (charge Zoé, clim, ...)

Cela permet de gérer beaucoup plus sereinement le soleil brillant qui arrive enfin entre deux giboulées de Mars.

8 mars 2018, démarrage batterie 2 panneau Sud

La batterie 2 soulage le débit max de charge de la batterie 1

Tablette Samsung contre Lenovo question couleur... mais 3 fois moins cher aussi

Pic power convertisseur Batterie 1 Sud
du 6/3/2018 presque 4 kW !

76,5 Ampères cela ne rigole pas ici !

Pic énergie solaire 28m² Sud 6/3/2018 sur batterie 1 et 2

Les résultats chiffrés depuis le 1er Janvier 2018

  • 425 KWh ont été produits c'est à peine inférieur aux chiffres théoriques attendus alors qu'il y a un sous ensoleillement exceptionnel en ce début d'année. Une seule journée complète sans nuage.
  • Production panneaux SUD:
    • pour la période 1/1 au 8/3: 350 kWh pour une production attendue théorique 361 kWh
    • Meilleure production jour: 21,5 kWh le 8 mars
    • Puissance max mesurée: 2888 Watts batterie 1 et 792 Watts batterie 2 soit 3680 watts alors que la puissance max théorique est de 3696 Watts pas mal alors que l'on est début mars.
  • Production panneaux OUEST:
    • pour la période 3/2 au 8/3: 75 kWh production attendue théorique 76,9 kWh
    • Meilleure production jour: 6 kWh le 8 mars
    • Puissance max mesurée: 1400 Watts batterie alors que la puissance max théorique est de 2376 Watts pas mal alors que l'on est début mars et que sa tension nominale d'usage (72 volts) n'est pas alignée par rapport au batterie, un MPPT sera vraiment nécessaire sur le panneau ouest.

425 kWh produits une fois déduit le rendement de l'installation (pour l'instant estimé) m'ont fait économiser au moins 340 kWh dont 160 kWh EJP (14 jours EJP) sur cette période.

A noter, c'est la première journée ce 8 mars depuis le 1er Janvier ou la production solaire du jour 21 kWh est supérieure à ma consommation d'électricité de mes serveurs informatiques et de mes appareil informatiques sur 24 heures. A partir du mois de mai cela devrait être presque l'autarcie électrique. Ensuite on chargera la Zoé au soleil.

26 Février 2018

Enfin, la première journée de Soleil significative sur Lyon depuis que j'ai démarré mon installation photovoltaïque en autoconsommation. Production du jour effectivement récupérée 20,46 kWh:

  • Panneau Sud 28 m² 14,85 kWh soit 0,53 kWh/J /m² - Puissance crête 2,7 kW constatée et tenue sur plus de 3 heures.

  • Panneau Ouest 18 m² 5,61 kWh soit 0,312 kWh/J/m². Puissance crête 1 kW constatée et tenue sur plus de 3 heures.

Comme la 2ème batterie de 4 kWh sur le panneau SUD n'est pas encore installée, il y a eu plusieurs coupures des panneaux solaires dut à une situation ou toutes toutes les batteries sont pleines à ras bord  et ce malgré que mes pompes à chaleur qui étaient à fond et mes serveurs consommant leur 995 watts habituels il y a eut durant 4 heures un net trop plein d'électricité. Aussi je démarre en urgence la mise en place de la dernière batterie pour éviter de perdre un goutte d'énergie gratuite solaire !

Le pied, c'est que aujourd'hui c'était un jour EJP donc le gain est doublé presque 0 kWh EJP à comparer au 20 kWh que j'aurais eu à payer.  En effet grâce aux batteries, je reste en autonomie jusqu'à au moins une heure du matin et je fais le parie d'une nouvelle journée plein soleil donc pas de recharge de batterie sur le secteur pour passer le jour EJP annoncé pour demain qui devrait ainsi permettre de na pas perdre d'énergie solaire en démarrant batteries vides le matin.

Depuis le 1er Janvier 308 kWh ont été produits malgré un ensoleillement quasi nul à exception de ce 26 février 2018 qui augmente de 50% le meilleur score d'une journée demi soleil comme le furent les 12,13,14 février.

Demain nouveau record attendu si le soleil brille comme aujourd'hui.

On peut déjà tirer une conclusion importante de cette belle journée d'hiver, il est illusoire et contre productif en autoconsommation d'avoir une capacité batterie inférieure au triple de la puissance crête des panneaux solaires installés. L'idéal étant bien au delà !!! La bonne nouvelle c'est que le prix public du kWh batterie Lithium Ion Fer phosphate 4 tombe à 320 Euros HT encore un petit effort (une sorte de loi de Moore se met en place sur le prix du kWh batterie à plus de 2000 cycles) et la distribution d'électricité centralisée sera sur la sellette car 320 euros / 2000 cycles =  0,18 € le kWh !!!!

On parle maintenant de batterie 6000 cycles (16 ans) alors imaginez un peu 0,06 € le kWh !

Enfin question durabilité du LiFePo4 : j'utilise les vielles batteries de mon Auto-Magique qui ont déjà parcourues 70000 km et ont plus de 7 ans ! et qui sont pourtant de fabrication chinoise...

Enfin, les pompes à chaleur à inverteur ont un COP de presque 6 alors 1 kWh solaire vous donne 6 KWh de chaleur et en plus facilement décelable la nuit. Bref, le panneau solaire thermique hydraulique c'est terminé !

PV sur toit + batteries LiFePo4 sécurisantes + onduleur informatique professionnel pour l'autoconsommation + PAC, c'est la recette gagnante de l'autarcie énergétique (éclairage, chauffage, cuisine, mobilité, loisirs).

8 Février 2018

Petit rappel de notre site wiki (collaboratif) qui analyse entre autre la production électrique en France avec des analyses extrêmement détaillées.  Accès libre de la partie ouverte à tous sur ce lien . Vous y trouverez aussi une analyse journalière du risque blackout durant la période hivernale de grand froid.

Projet autoconsommation photovoltaïque: Mise en route du 2ème panneau solaire SUD-OUEST 18m².

J'ai enfin reçu de la part de mon fournisseur, la carte BMS de remplacement de celle défectueuse. J'ai pu donc connecter la batterie Ouest au panneau solaire Ouest de 18m². Il ne manque plus que du soleil pour tester la grande puissance l'installation!  Nous sommes dans une période de minima solaire en France depuis 35 ans... (y a t-il un lobby antisolaire ?...)

L'installation fonctionne dorénavant en automatique (automatisme intégrant la gestion des jours EJP et c'est le cas ce jour) Les jours EJP toutes les capacités des batteries sont utilisées par recharge complémentaire sur le réseau EDF la nuit précédent une journée EJP afin d'échapper au maximum au tarif heure de pointe EJP.

Pour cela 2 petits interrupteurs sont à manœuvrer la veille d'un jour EJP pour indiquer au système d'intégrer ce mode. On ne peut le faire en automatique car l'annonce EJP par le réseau ne se fait qu'une heure avant et non la veille à 17H00 par le site web EDF.

En période jour EJP voici le déroulé des événements:

  • La veille à partir de 17H00 préannonce jour EJP, on change la position de 2 interrupteurs prévu à cet effet (voir photo ci-dessous):

    Interrupteur 4 baissé : bloque le basculement en autonomie solaire dès que l'une des batteries solaires est à plus dès 3/4 pleine. Ainsi un jour de grand soleil en hiver la prépa du jour EJP suivant peut se fait au soleil.

    Interrupteur 1 baissé: lance ou lancera la charge au niveau 100% sur secteur de toutes batteries. Si nous sommes déjà un jour EJP, la charge démarrera en automatique à une heure du matin lors de la levée du signal EJP qui est reçu automatiquement par l'installation via un boitier EJP placé dans mon armoire électrique. Les 6 heures de tarif non EJP donne largement le temps de:

    • Charger la Zoé à 100% si ce n'est pas déjà fait (de 0 à 40 KWh)
    • Charger toutes les batteries à 100% même en partant du niveau 0 (20 kWh maxi en jeu)
    • Lancer les machines à laver (de 0 à 6 KWh)
  • 1 heure du matin: force en automatique la charge à 100% des batteries si ce n'est pas déjà fait
  • 7 heures du matin: basculement forcé en automatique de mon alimentation électrique sur onduleur, je ne consomme plus rien sur EDF
  • Les batteries se complètent au soleil selon l'ensoleillement (en hiver de 1 à 25 kWh sont attendus))
  • Dès que toutes les batteries sont vides l'installation rebascule automatiquement sur le secteur EDF (bien entendu les jours EJP sans soleil il faut continuer se serrer la ceinture en décalant la nuit les machines à laver par exemple)
  • 17 Heures: décision si jour EJP le lendemain: selon le cas les interrupteurs sont placés dans la position Ad Hoc.

tableau de commande - 8/2/2018 Jour EJP à midi.

Si l'on oubli de manœuvrer les 2 boutons, la seule conséquence est la perte au maximum de 6 € par jour EJP

Reste à mettre en place la dernière batterie: 2ème batterie de 4 kWh connectée au panneau solaire SUD (indispensable pour les jours de grand ensoleillement pour ne pas perdre une goutte de soleil). Reste aussi la question du très couteux MPPT optimisant le fonctionnement des panneaux solaires courbe intensité / volt (je cherche un sponsor... jmdca@wanadoo.fr )

23 Janvier 2018

Pic power 28m² Sud du 23/1/20188 Pic énergie solaire 28m² S 23/1/2018

Le tableau de surveillance de mon installation solaire "autoconsommation"

Tous les voyants sont éteints = RAS on tourne sur le soleil !

de gauche à droite: 

  • Tension batterie NiCd 6 kWh dite de secours ultime pour les serveurs WEB
  • Tension batterie onduleur Comet: 271 volts c'est celle du floating Pbgel
  • Tension Batterie solaire Sud N°1 4 kWh LiFePo4 (plage de régulation à faible cyclage)
  • Tension Batterie solaire Sud N°2 4 kWh LiFePo4 (en cours d'installation)
  • Tension Batterie solaire ouest 4 kWh LiFePo4 (en cours d'installation)
  • Tension Batterie passage EJP 4 kWh LiFePo4 (fort cyclage 22 jours/an)
Panel du Comet essai (model 7RT 7 KVA) de puissance à chaud sur batterie le 23/1/2018: RAS

Torture avec connexion d'engin de chantier ... aucun soucis donc on va étendre le nombre d'équipements connectés à son réseau électrique comme par exemple les pompes à chaleur en période de soleil pour éviter un trop fort cyclage des batteries. Les équipements  consommateurs  n'ayant pas de besoin de sécurité d'alimentations tel les serveurs informatique ne seront connectés à onduleur automatiquement qu'en cas d'excès de production solaire c'est à dire dépassant les 1 KW.

Première journée significative normalement ensoleillée depuis le 1/1/2018 (ciel bleu légèrement voilé) :  11,53 KWh produits par le seul Panneau Sud et donc 11,2 kWh non achetés à EDF.

La puissance produite a été très stable au alentour des 2 kW de 11H00 du matin à 15H00

Le tableau de régulation générale en automatique de installation est en place, reste à y raccorder le panneau solaire Sud-Ouest-Ouest ce qui devrait être fait d'ici la fin Janvier.

17 Janvier 2018

Bonne année avec plein de soleil, pour faire le plein au soleil !

Le chantier de pose du toit photovoltaïque est terminé, les échafaudages ont été retirés le 16 janvier, bonne nouvelle car les échafaudages faisaient de l'ombre aux panneaux surtout avec le soleil bas d'hiver.

Premier point de production du 1er au 15 janvier
(uniquement panneau SUD 28m² et en mode de gestion manuel)

39 kWh non achetés à EDF (autoconsommation) soit une moyenne jour de 2,6 kWh.  Energie mesurée par mon analyseur de consommation SEMPRO qui recoupe la production solaire mesurée par 123SmartBMS au rendement prés de l'installation.

La production malgré très très peu de soleil depuis le 1er janvier est au delà de mes espérances, je suis agréablement surpris de constater que pour la pire journée sous la pluie la production du panneau sud a été au minium de 1,6 kWh/jour, c'est une très bonne nouvelle quand on vise l'autarcie électrique de sécurité car je n'imaginais que seul les panneaux de technologie silicium amorphe produisaient en absence de soleil directe.

La meilleure journée avec la moitié du temps ensoleillé a produit 4,95 kWh et ce malgré l'ombre portée des échafaudages.

Le pic power a été de 2,45 kW soit l'équivalent d'une charge rapide sur le seul pack batterie lithium connectée pour l'instant de 4 kWh.

Ces chiffres ne doivent pas être pris en compte sur le plan scientifique car 3 points ne sont pas terminés entrainant:

  • Ombres portée des échafaudages de sécurité qui entourent le toit.

  • La gestion en mode manuel a obligé plusieurs fois à couper les panneaux (protection BMS batterie pleine)

  • Pas de MPPT pour l'instant. (gain possible de 10 à 15%)

  • Manque de consommateurs reliés à l'onduleur, dès qu'il y a du franc soleil la production dépassait très largement la consommation de mes serveurs informatiques  et ordinateurs de 935 Watts.

Exemple de mesures 123smartBMS sur mon Smartphone du PV Sud 28m² du 17/01:2018 à 13H05 (pour une fois il y avait du soleil donc excès de production et batterie presque pleine ! Mesure cumulée depuis le 1/1/2018 au matin pour les KWh totaux.

Pour la 2ème quinzaine de janvier les chiffres seront plus significatifs (3 points de réglés):

  1. Echafaudages démontés

  2. Automatisme de gestion du panneau solaire en place

  3. Plus de consommateurs reliés sur l'onduleur (éclairage, 2 pompes à chaleur et charge Zoé)

L'automatisation de la gestion est assurée par une logique à relais de mon cru et grâce à des instruments de mesure entièrement paramétrables Digalox DPM72-PP (une véritable merveille). Ses instruments comprennent 2 optocoupleurs dont on règle avec un PC les seuils de déclanchement ou ré-enclenchement (hystérésis) ainsi que le le type de mesure (Voltage ou intensité).

J'ai mis en place un principe de sécurité passif drastique: le tableau de régulation placé dans mon bureau n'a aucune tension qui dépasse les 12 volts. Les mesures HT sont prélevés à la source des différentes batterie via un pont passif diviseur de tension et limiteur d'intensité drastique qui joue aussi le rôle d'intégrateur pour lutter contre les pointes pics power HF des convertisseurs DC/DC (48V 270 volts). Il m'a fallut plus de 4 jours pour mettre au point un système de filtration anti-SEM efficace  à base de selfs, condensateurs et résistances de très forte valeur.

Exemple, la télésurveillance de mon bureau de la tension de la batterie de l'UPS Merlin-Gerin de 270 volts est convertie en 60 millivolts avec un cascade de 2 ponts diviseur de tension (un sur la batterie filtrant la HF du convertisseur DC/DC et abaissant  à 48 volts 3 mA maxi la sortie de mesure pour la sécurité). Ensuite un dernier pont diviseur sur l'instrument qui converti le 48 volts (3mA max) en 60 Millivolts, ainsi le câble électrique de télémesure allant de la cave au bureau ne reçoit pas de perturbation du signal avec un niveau 48 Volts 3 mA

Il en va de même pour les batteries lithium dont la tension est ramenée pour mesure téléportée du grenier à mon bureau en 60 millivolts en pleine charge. Il n'y a a donc aucun risque à manipuler l'armoire de régulation aucun risque de court circuit dangereux.

Voici une photo des 2 premiers instruments en service qui prendront prochainement place dans un petit tableau mural.

Il y aura au final 6 instruments de ce type avec leur 2 relais de commande (ils sont combinés entre eux par une logique à relais 12 volts subminiature):

  • Un instrument surveillant les seuils de tension de la batteries plomb gel de l'UPS COMET 7 Kw (en place à ce jour voir photo instrument de gauche)

    • objectif ne pas faire cycler les batteries plomb gel, dès qu'elle passe en dessous 250 Volts rétablissement de l'alimentation dite réseau 1  sur le secteur EDF. ainsi on ne passe pas sur réseau 2 et on garde la sécurité onduleur pour l'informatique (au moins 10 minutes sur batterie Pb).

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh alimenté par le champs SUD N°1 (en place à ce jour voir photo instrument à de droite)

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissement réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC batterie lithium)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh alimenté par le champs SUD N°2 (à venir)

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissent réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh alimenté par le champs Ouest (à venir)

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissent réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension du bac lithium 4kWh stockage de sécurité N°1 (stockage des excès du jour

    Le convertisseur DC/DC de ce bac est un volt en dessous des bacs solaires, le convertisseur de ce bac ne se d'éclanche qui si les bacs solaires sont vides.

    Objectifs:

    • jour non EJP, si tension supérieure à 51 volts (demande coupure réseau 1 EDF) et rétablissent réseau si passage sous 49 volts (cyclage sur 35% du SOC)

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie du bac

     

  • Un instrument mesurant les seuils de tension de la batterie NiCd  8 kWh stockage de sécurité N°2 (stockage de sécurité pour période EJP uniquement)

    Le convertisseur DC/DC de ce bac est un volt en dessous du bacs lithium sécurité N°1, le convertisseur de ce bac ne se déclenche qui si tous les bacs lithium sont vides.

    Objectifs:

    • jour EJP, demande coupure réseau 1 jusqu'à fin d'autonomie de tous les bacs

Hors période EJP, la règle est simple dès qu'il y a un bac solaire qui est chargé à plus de 80% on coupe l'alimentation réseau 1 de l'onduleur.

Dès qu'il n'y a plus de bac solaire au dessus de 50 % on rétabli le réseau 1 (objectif limiter le cyclage profond des batteries lithium au quotidien) afin de viser les 3000 cycles (les batteries ont déjà 7 ans d'âge...)

Dés qu'un BMS d'un batterie solaire se déclenche "batterie pleine", on augmente les consommateurs coté onduleur, par exemple L'été chauffage eau chaude sanitaire (chauffage électrique) (charge du bac de sécurité N°1 lithium (rendement 95%) et en dernier recours charge du bac NiCd N°2 (rendement 60%). On peut aussi charger la Zoé si il y en a le besoin.

Veille de jour EJP, on complète à l'électricité du réseau tous les bacs pour qu'ils soient pleins

Naturellement, pour des questions de sécurité d'exploitation, la régulation fonctionne en 12 volts (y compris les instruments de mesure) 12 volts assuré par une mini batterie qui est maintenu en floating par une alimentation reliée à l'onduleur solaire.

Sinon, coté BMS j'ai opté pour le BMS "123SmartBMS", le produit fonctionne bien, tracking efficace à partir de mon Smartphone. (voir photo ci-dessus)

J'en ai commandé 2 pour test de validation:
Le premier fonctionne correctement à l'étalonnage près des sondes de température des blocs batteries qui sont à +-4°C pour 10% des modules intermédiaires bloc batterie. Les conséquences ne sont pas critique en hiver, en été on verra.

Par contre réclamation en cours pour le 2ème BMS car sa carte maitre est défectueuse (un composant relais CMS mal soudé sur la carte) c'était visible dans son sachet sans même déballer le produit. Problème réglé le 4/2/2018.

Pour réguler le panneaux ouest en 72 volts nominaux je m'oriente vers l'achat d'un MPPT Allemand Steca Tarom 6000M (le problème c'est son prix exorbitant !)

En conclusion, je sais maintenant que même en cas de pire pluie ma production jour en hiver sera au minimum de 3 kWh/jour avec mes 2 champs photovoltaïque de mon toit. Soit de quoi faire 16 km avec ma Zoé, c'est inattendu. Et pour un jour de plein soleil de plein hiver plus de 250 km.


 Liens utiles pour l'ouverture au monde de l'écologie automobile

Le corner des associations amies et militantes

Contactez-nous pour participer au corner des associations sans but lucratif

Mobil'Eco - humanité autour de la préservation du patrimoine des véhicules électriques.

 WEB

AVEM (Avenir du Véhicule Electrique Méditerranéen)

Le fil des news compilées de l'AVEM

Accès direct aux derniers messages du forum du club

vehiculeselectriques.free.fr  le forum incontournable

 WEB

L'avis des scientifiques et des ingénieurs  WEB
Enviscope (le quotidien de l'environnement de l'innovation et de l'éco entreprise)

Le fil des news "Energie" compilées d'Enviscope

WEHICULES, un site d'actualité forum autour du véhicule électrique et de l'écologie animé par l'utilisateur actuel de la Toujours Contente

Les dernières nouvelles publiées par la Nasa par des scientifiques et des ingénieurs  On y parle aussi de changement climatique et de solutions pour l'avenir de l'humanité.


 Objectifs des tests de 2005 à 2013

Cliché Août 2005  Cliché Août 2008 3 ans après ?!?!?!?!? Régénération

1 août 2008, après trois ans en double hybride que d'aventures! et aussi des résultats obtenus: l'hybride rechargeable ou l'e-REV selon de quel point de vue on regarde sont bien l'avenir de l'homme, tous les constructeurs s'y mettent tant les résultats en matière d'économie de pétrole sont spectaculaires. Renault nous prépare le mass-market du VE et Toyota va mettre de coté son slogan originel pour la Prius "le véhicule électrique que l'on n'a pas besoin de brancher". C'est bien d'utiliser la gomme qui est au bout du crayon chez ces deux constructeurs. Certains continuent par contre à s'arcbouter sur leur diesel toujours plus..., d'autres ont compris maintenant.

Jeux éducatifs gratuits Pour vérifier, que vous vous êtes bien imprégnés du message que j'essaye de faire passer depuis 3 ans, je vous propose un petit jeu: Regarder attentivement les 2 images ci-dessus, récapituler tous les points de ressemblance qui y sont cachés (sens réel et sens figuré) et écrivez-moi, le premier qui découvrira les 3  grosses ressemblances cachées recevra un petit cadeau souvenir mythique. Ce jeu est totalement gratuit pour respecter la législation, il vous suffit de déduire les ressemblances de la lecture des 3 premières années d'aventures de la Toujours Contente, du début de l'aventure de l'Auto-Magique et de me les envoyer par email.

Résumé du test hybride II:

Son but a été de démontrer les bienfaits pour l'environnement en utilisant deux véhicules à traction électrique hybride en combinaison pour remplacer un véhicule diesel (capacité identique de chargement et d'usage)

  •  Kangoo Elect' Road: 40990 km avec seulement 1,2 l aux 100 km de SP 95 et 26 kWh d'électricité aux 100 km  (soit un total de 3€ d'énergie pour 100 km) Parcours jusqu'à 600 km par jour! et seulement 39 g de CO2 au km.

  •  Prius II: 5,9 l aux 100 km (90% autoroute) d'ou la consommation un peu plus élevée que dans l'usage général d'une Prius qui se situe plutôt entre 5,0 et 5,2 l aux 100 km comme constaté sur les 10.000 derniers kilomètres parcourus depuis la cession la Toujours Contente.

  •  Le tableau officiel de synthèse

Toutes les preuves sont rassemblées sur ce site, elles sont à découvrir en découvrant ou redécouvrant l'aventure intégrale de la Toujours Contente de mai 2005 à mars 2008 complétée pour les très grands parcours par une Prius en attendant le véhicule universel rechargeable tout usage et plus respectueux de l'environnement.

Le reportage de l'usage de la Toujours Contente au jour le jour est ici depuis son achat, vous pouvez aussi  butinez par période sur ce lien.

Bilan de la Phase II: Après 33 mois découlant de l'utilisation de deux véhicules hybrides: HV (Prius) et E-REV (Kangoo ER) deux véhicules  très complémentaires depuis mars 2005, la consommation moyennée des 2 véhicules en carburant pétrolier est de 3,3 litres aux 100 km de SP95 sans que son utilisateur ait changé ses habitudes, il a parcouru 74.507 km sur cette période. Bonus avec aucune consommation de pétrole  en ville... (ZEV)  Détail des conclusions ici sur les véhicules électriques hybrides plug-in. Lisez tout pour vous imprégner de la religion VE et découvrir que le facteur 4 pourrait être imposé sans inconvénient dès aujourd'hui si la volonté politique existait...

Ouverture à la phase III avec l'arrivée de l'Auto-Magique, cela commence le 2 Aout 2008 avec toutes les explications de ce nouveau programme de tests dont j'avais donné quelques détails ici. Je cherche des sponsors financiers et technologiques pour conduire ce nouveau test et en partager les résultats. Le sujet de fond de ce nouveau test est la batterie à géométrie variable, un thème dont vous allez comprendre le sens au fils des mois:

  1. Du 1 septembre 2008 au 31 mars 2010 - expérimentation d'une batterie à géométrie variable portant l'autonomie de l'Auto-Magique de 90 km à 135 km  - Succès de l'idée qui a démontré son efficacité permettant à la voiture de parcourir jusqu'à 300 km par jour en 100% électrique.

  2. A partir du 31 mars 2010, expérimentation avec les mêmes principes d'une batterie à géométrie variable au lithium fer phosphate permettant de doubler l'autonomie de base. Objectif 400 km par jour.

  3. A partir du 1 septembre 2013, expérimentation du remplacement de deux monoblocs STM5 par 4 cellules LiFePo4 coupler à une régulation protection très spéciales (Projet Auto-Magique IV) La cohabitation série Lithium/NiCd !


 Evénements autour du véhicule électrique

Projet 2016/2017:

Nous recherchons des sponsors pour partager les fruits des événements médiatiques autour des véhicules électriques en 2015 et 2016.  Contact ici

  • 6ème Traversée des Alpes. La nouveauté de la 6ème, c'est que cette épreuve sera professionnelle et internationale avec village de toile et animation dans toutes les villes étapes.   (voir le CR de la 5ème édition)

    Les dates de la 6ème édition ne sont pas encore définies (en discussion avec les électriciens de France car il faut que des points de charge soient en place pour une bonne centaine de véhicules)

    Le parcours et programmes projetés seraient:

    • Départ médiatique de Lyon, des pelouses du parc du musée Henri Malartre sur les bords de Saône avec visite organisée des musée Henri-Malartre et Musée Ampère en hommage au fondateur de l'électricité moderne

      Village de toile expo vente/VE destiné au public pour qu'il puisse rencontrer les constructeurs de VE et faciliter son passage à l'achat d'un VE

    • Départ de la 1ère étape pour Grenoble pour une charge organisée par les concurrents eux même et leur staff, soit par l'usage de bornes publiques, soit par l'usage des points de charge prévus par les constructeurs.

      Itinéraire libre en temps et parcours par la route et les propres moyens de traction électriques du véhicules. Cela permettra ainsi un foisonnement dans l'utilisation des prises publiques.

      Village de toile expo vente  VE sur GRENOBLE

      Les charges seront médiatisées au coup par coup par les limiers pour montrer leur facilité ou problème. Les temps de charge seront mesurés, et le classement teindra complet de plusieurs critères autour de la recharge:

      • Electricité plus propre

      • Temps de charge

      • Système ouvert au public sans abonnement préalable

    • 2ème étape Grenoble-Gap, itinéraire imposé, recharge libre des candidats sur tous le parcours avec les logistiques constructeurs et/ou les relations établi sur Gap et sa région.  Décompte des charges comme sur Grenoble - Village de toile expo vente  VE sur GAP

    • 3ème étape départ de GAP pour le franchissement direct de la Bonnette (itinéraire imposé roulage en groupe)

    • Rendez-vous le soir dans un station d'altitude sur le versant sud des Alpes pour une grande soirée médiatique - Recharge des véhicules (hors classement lieu libre) - Village de toile en station - l'essentiel sera d'arriver à l'heure du début du repas !

    • 4ème Etape Parcours vers Nice avec la fameuse épreuve de l'élastique (passage par l'Italie à l'étude) pour une arrivée triomphale sur la promenade des Anglais - Village de toile sur Nice - Remise des Label MobilEco Montagne - Remise des prix - Trophée du meilleur système de prise publique .

Contact info: jean-marc.dubie@cotatel.fr  (33)688071756

Reportages

(résumé)

Evénements à venir

  • 6ème Traversée des Alpes en VE en ? on en parle toujours reste à trouver des points de charges de 500 kW - Constructeurs contactez-nous

 Projet de programme

Technologies

Activisme

Associations

Forums

Sites Amis

Ce site vous a plu alors www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.