Prius II - Test en condition extrême

ESSAI PRIUS II - Conditions d'été extrêmes - Massif du Mercantour

1er test la montée: Isola - Le col de la Bonette

3 Personnes à bord - Le plein est fait à Isola petit village sur la route du col (à ne pas confondre avec Isola 2000 qui est la station de sports d'hiver bien au dessus).

Objectif: Monter le col comme avec une voiture normale en n'hésitant pas à relancer la vitesse à la sortie de chaque virage avec visibilité avec la route sur le prochaine virage afin d'évaluer ce que le moteur peut avaler comme essence tout en respectant de manière absolu la sécurité du parcours qui est assez dangereux.

Conditions: température extérieure à Isola 16°C temps encore sec, Le temps n'arrêtera pas de se dégrader durant la montée. (Condition de haute montagne) la fin du parcours est faite dans les nuages (pluie et brouillard)

Anecdote: Ce parcours a été fait lors d'un week-end où 1080 Km ont été parcourus avec la PRIUS. Après avoir annoncé à mes passagers à moins de 400 ml du col qu'il s'agit peut-être d'une première en PRIUS II et après n'avoir croisé aucune PRIUS à l'aller, je crois reconnaître une silhouette de PRIUS en descente: 2 virages plus tard on croise effectivement une PRIUS II bleue du 05 (de la région)... A 100 ml du col, cela sera la seule Prius vue sur 1080 Km!

En haut du col, un petit circuit routier fait le tour du sommet, cette route est qualifiée comme la route la plus haute d'Europe!

Constat: Seul inconvénient constaté en fin de la montée, il faut pousser l'accélérateur au 3/4 pour que le moteur daigne reprendre des tours en mettant le pied au 1/4 le moteur est à la limite de l'étouffement, ce phénomène est apparu à 2500 ml d'altitude. Une fois que le moteur prend des tours plus de problème. Je n'ai pas pu faire disparaître la dernière barre de la batterie en poussant la vitesse dans la montée (attention conduite non sportive toutefois).

La preuve (La route panoramique de la Bonette)

Le tableau de consommation sur la fin de la montée : (moyenne depuis le plein à Isola)

Contre record à ne pas battre!

Toutes les barres sont au taquet

Conclusion même avec un Prius faite attention à remplir le réservoir car la montée a mangé 4,76 l d'essence soit 10% de la capacité du réservoir... donc au moins 3 barres à la jauge d'essence avant de s'engager dans le col.

Il y a probablement un mauvais rendement du moteur en altitude.

2ème test la descente: Col de la Bonette - Jausiers

Consommation descente coté Jausiers

Il y a beaucoup de chose à dire sur la descente (plus rapide que la montée):

Impossibilité de passer en EV dans le début de la descente, aussi le moteur se met en marche pour recharger la batterie avant la descente Gre..

Sur les 300 premiers mètres de descente la pente n'est pas très accentuée je passe B juste avant les virages serrés afin d'économiser les freins. En deux kilomètres la batterie est vert fluo avec une barre de libre ceci en 10 minutes.

Sur les 5 minutes suivantes vous constatez sur le tableau que malgré l'augmentation de la pente il n'y a pas de récupération d'énergie (la dernière barre de la batterie ne s'est pas allumé avant le bas du col et a refusé de récupérer de l'énergie quand même (une sécurité thermique je suppose). Cela n'empêche pas le moteur thermique de se mettre en route de temps à autre d'où la consommation de 0,3 l au 100 sur 22 km. Le frein moteur en D est notoirement insuffisant il faut mettre le B avant chaque virage. La descente a été faite très doucement pour épargner les plaquettes de freins.

Bilan en moyenne avec la montée: 7,77 l/100 la démonstration que la Prius n'a pas la capacité de récupérer l'énergie des grandes descentes. (Ce point sera mis en compétition avec un test spécial Kangoo électrique hybride en montagne que l'on est en train de planifier sur juillet 2006)

Nous nous sommes arrêté au pied du col à Jausiers pour prendre un café bien mérité après ce premier parcours et repartir à l'assaut du col de la Cayolle (2526 ml) et le franchir pour poursuivre dans les magnifiques gorges Daluis. (Photo Pont de la Mariée)

3ème test - Essayer de récupérer une moyenne de consommation acceptable après 2 cols de haute montagne.

En conduisant très souple et en prenant son temps dans les faibles descentes au pied des cols.

1,1 l/100 sur 30 Km (au pied du col de La Cayolle)
soit 7,27 l/100 avec la montée de la Bonette

4,1 l/100 sur 91 Km (à l'entrée des gorges Daluis)

4,1 l/100 sur 109 km (vers Guillaumes)

3,9 l/100 sur 114 km (la moyenne la plus basse depuis le haut du col de la Bonette) température 19°C

Soit une moyenne en incluant la montée de la Bonette: 5,31 l/100

La moyenne est sauvée par l'excellence de la Prius dans les descentes de faible pente, en effet il est possible de se passer du moteur thermique durant des dizaines de kilomètres car les faux plats peuvent être franchis grâce à l'électricité de la descente en appuyant très légèrement sur l'accélérateur.

C'est dans les faibles descentes que l'on voit un bon conducteur de Prius à l'économe.

Conclusions du test extrême:

  • La Prius monte partout même si dans ce cas elle est moins économique.

  • La Prius ne sait pas récupérer de forte puissance dans de forte pente (le frein moteur en pâti)

  • La Prius bien conduite dans les successions de faible pente et de faux plats est excellente d'économie si son conducteur s'en donne la peine et prend le temps et laisser admirer le paysage à ses passagers.


Les premiers tours de roue de la Prius c'est ici

Les premiers 2800 Km de la Prius

Le test des particularités de la PRIUS II

Le compte rendu du rassemblement des Prius en Champagne

Test dynamique sur route de montagne

Test usage tourisme dans les grands cols pyrénéens (test protection thermique de la batterie)

Votez pour la Toyota PRIUS II en cliquant ici

Tout savoir sur le test "Hybride Électrique" c'est ici


Achetez vos DVD ici pour contribuer aux financements de tests objectifs


PS: La vérité rien que la vérité, il ne s'agit nullement pour moi de blesser quiconque mais de faire comprendre aux institutions et aux sociétés qu'entre le discours et la réalité il y a un pas, non pas un pas,  un abîme! J'ai donc décidé de faire remonter ce qui se passe sur le terrain pour que tout le monde puisse apporter les améliorations nécessaires pour essayer d'atteindre l'objectif du protocole de KYOTO en utilisant tout ce qui est disponible à ce jour.

Accueil Prius II - 2800 Km Prius II - Test en condition extrême Prius II - Test de particularités Prius II - Test dynamique Prius II - Test tourisme

Ce site est édité par COTATEL SA   www.cotatel.fr