Prius II - Test de particularités

Le parking mystère "plein champs" où presque 100 Prius seront attendues...

ESSAI PRIUS II - Test de certaines particularités

Capacité de la Prius II à résister à un parcage longue durée

La batterie auxiliaire de la Prius est une petite batterie de très faible capacité qui a pour but de faire marcher les auxiliaires mais pas de faire démarrer le moteur thermique.

Cette batterie a la réputation de ne pas tenir longtemps sans que le véhicule soit utilisé ou au moins mis sous tension "IG-ON" pour que la batterie de traction réalimente la batterie auxiliaire pour la recharger. En particulier un oubli d'extinction du plafonnier ne pardonne pas en quelques jours...

Pour répondre à cette question:
Combien de temps puis-je laisser ma Prius au garage sans soucis pour repartir ?
Je me suis sacrifié en me privant de ma Prius durant 30 jours
Le protocole:
Je rentre ma Prius Sol Pack au Garage "non chauffé" le 30 septembre 2005
Je note le Niveau batterie de traction (niveau max bleu - 1) (6 barres)
Je laisse l'option Smart Key activée
Je vérifie que le plafonnier est bien éteint
Je verrouille
Le 30 Octobre au matin:
J'arrive près de ma Prius, j'ouvre la porte
J'appuie sur Power
Je note le niveau batterie traction (niveau max bleu - 1) (5 barres)
Donc une barre de moins sur batterie de traction
J'ai appuyé immédiatement sur EV, pour sortir du garage sans moteur thermique et me lancer dans la suite du test "conso à froid".

Nouveau test effectué du 4/12/2005 20H00 au 29/12/2005 12H00, t° ext glacial - 2°C (pointe à -5 la nuit) sur les derniers jours. J'ai ouvert le coffre de la Prius en premier avec la poigné (sans aucun problème) Aucun problème non plus pour faire démarrer la Prius de plus Aucune barre n'a été perdue sur la batterie principale. j'ai fait 90 km le 29/12/2005 car cela dépassait les capacités du Kangoo ER par grand froid un jour EJP.

Conclusion: Aucuns soucis pour garer 30 jours la Prius Sol Pack avec la Smart Key activée dans votre garage . (voir un nouveau test de confirmation effectué 1 an plus tard nouveauté 1/11/2006)

Comparaison avec le parcours journalier domicile travail

Après avoir fait un parcours domicile bureau 14,5 km
(celui que j'effectue tous les jours en Kangoo ER)
Condition: Chauffage sur Off vitesse moyenne 40 km/h  Temp ext: 14°C
À l'arrivée ma consommation est sur la base de 5,1 l aux 100 km soit: 0,73 litre soit 0,87€
En Kangoo ER c'est 0,35 € d'électricité EJP

Consommation du chauffage dans les embouteillages

Test effectué le 6 novembre 2005 

Condition: température extérieure 9°C - parcours urbain dans les embouteillages

Parcours: Montée à Fourvière par l'observance puis descente chemin neuf, puis parcours bords de Saône et retour via Téo (le périf tunnel à péage je suis abonné au forfait)

La montée a fait monter ma moyenne de 5,1 l aux 100 obtenu sur les 3 km d'approche au pied de la colline à 7,5 l aux 100 km.

Au sommet, immense bouchon (pourtant on est dimanche soir) mais de nombreux touristes viennent voir la ville de l'esplanade. Même pas une place pour me garer et allez voir la vue...
Je décide une fois en haut compte tenu que le soleil s'est couché de mettre le chauffage en mode manuel car je commence à avoir un peu froid.
Le parcours se poursuit par la descente du Chemin Neuf (pente à 18%) très embouteillé ce qui m'empêche de récupérer l'énergie de la montée.
Résultat, au bas de la pente ma conso moyenne est de 6,5 l aux 100 km
Au pied du chemin neuf, le moteur se remet en route brièvement pour se maintenir en température malgré la descente et mon pied sur le frein .
Après quelques détours sur les bords de Saône, je finis par me décider à rentrer par les quais de Saône et Téo pour m'extraire des bouchons car il y en a marre des odeurs de pollution des gasoils.
Parcours retour 22km, consommation parcours retour 5,2 l aux 100, vitesse moyenne 22 km/h car j'ai mis une heure. ce qui est nettement au dessus de la consommation habituelle à cette vitesse 4,9 l aux 100. 
Dans ce cas le chauffage c'est 0,3 l aux 100 km.

Analysons par la mathématique ce parcours avec chauffage

Sur les 22 km j'ai donc consommé 1,14 l de SP 95 en une heure, soit 2,28 kWh d'énergie pour les roues et 7,8 kWh d'énergie thermique à dissiper.

On comprend bien que sous le capot une bonne partie de l'énergie thermique part dans le pot d'échappement (le catalyseur du pot catalytique doit aussi fonctionner) une autre partie en rayonnement naturel perdu sous le capot et enfin une autre partie dans le circuit de refroidissement hydraulique du radiateur dont une partie détournée pour chauffer l'habitacle. Et bien croyez-moi en mode manuel je sentais à peine que j'avais mis le chauffage...

Au point que la vitre arrière était couverte de buée m'obligeant à activer le dégivrage électrique et que coté par brise j'étais à la limite de devoir mètre le dégivrage (quand on appuie la clim démarre aussi...)

Le mode "auto" salvateur pour le confort, m'aurait consommé probablement 1/2 litre de plus sur le parcours.

Ce test sera refait quand il ferra 0°C... et sera refait en utilisant le mode "auto"

Consommation de la Prius selon le profils du conducteur (test du 11 novembre 2005)

Objectif: La vérité rien que la vérité pour démontrer que seul un conducteur irrespectueux des limitations de vitesse en France peut consommer plus de 7 l de SP95 aux 100 km avec une Prius II sur une distance de 100 km.

Trajet 310 km: Villeurbanne - Grenoble - Lus la croix Haute - Sisteron - Oraison - Riez

Aller: Départ 20 H 15 - Parcours non stop de nuit - objectif faire un chrono du parcours pour étalonnage en respectant le plus possible les limitations de vitesse selon la méthode suivante:

La vitesse Chrono est mesurée au GPS TomTom go. Je me fixe de ne jamais dépasser 135 km/h chrono sur autoroute (je sais ce n'est pas bien) . Sur route 90 Km/h chrono y compris sur itinéraire sinueux - Traversés de village limitées à 70 km ==> 70 km/h chrono max - Traversées de village limitée à 50 km/h ==> 50 km/h chrono. Les limitations à 30 km sont respectées.

Sur route, bien que la limitation soit 90 km/h, mes capacités de conducteur étant inférieures à l'excellente de route de la Prius, les petites routes de Provence de nuit  bien que sans aucun trafic ont eu raison de mes capacités de conducteur j'ai donc rarement passé des virages à 90 km/h! Une seule fois l'ESP c'est activé sans que la sécurité ne soit en cause.

Bref: 310 km parcourus en 3H30. Avec 164 km d'autoroute (110 ou 130).

La montée Lus la Croix (hors autoroute) c'est faite pour moi à 50 km/h dans le brouillard. Un conducteur trop "Fangio" après m'avoir doublé a été retrouvé 10 km plus loin encastrés dans 3 autres voitures venant en sens inverse dans un virage 6 km avant le col. (Sans dommage corporel? mais 2 voitures détruites...) Bref de l'utilité de la vitesse. 90km/h sur route dans le brouillard c'est criminel. 

La descente de Lus la Croix sans brouillard était peut être dans certains virages à la limite du verglas. C'est la première fois que je vois s'allumer le Voyant risque de Verglas de ma Prius et son rappel sur l'écran de télé, flocon de neige doré clignotant !

Sur l'autoroute Sisteron - Oraison j'ai dans une descente dépassée la limite des 130 km/h sur 2 km histoire de mesurer la consommation dans des circonstances allemandes.  Autoroute déserte aucune voiture à perte de vue, nuit noire, ligne droite... Bref, je confirme la Prius a bien un limiteur d'allure électronique qui la fait un peu brouter à la vitesse chrono exacte au km près avec la vitesse indiquée dans le manuel de la Prius. Cette vitesse est atteinte très rapidement... Bref je ne le referais pas.

Bilan consommation aller: 6,2 l aux 100. Température entre 6°C et 2°C avec le chauffage 19°C mode AUTO avec A/C arrêté. 1 personne à bord + bagage 1 valise. J'ai donc dépensé 19,22 l de 95 pour ce parcours aller. Temps de parcours 3H25 (Le guide ViaMichelin donne 3h50). La vitesse moyenne est donc de 90,73 km/h. On peut même dire que si il n'y avait pas eu le brouillard que le temps aurait été à peine meilleur compte tenu du petite excès sur autoroute Sisteron Oraison. C'est donc une très bonne base de comparaison.

Retour: Même parcours en sens inverse. Objectif conduite ZEN à la Prius. Recherche d'économie de carburant. La vitesse autorisée n'est pas recherchée sauf si les circonstances l'indiquent vis à vis de la consommation (descente) ou si le trafic arrière colle et pose un problème de sécurité.

Température extérieure entre 12 et 16°C parcourt de jour trafic fluide Samedi car milieu d'un week-end de 3 jours. Pas de brouillard. Chauffage en mode manuel pour économie l'énergie.

Exemple d'attitude: Pulse and glide avec chauffage OFF pour obliger le moteur thermique à s'arrêter dans les descentes. Vider le plus possible la batterie avant une descente par pied léger en sommet de montée avec éventuellement l'aide EV. Systématiquement on recherche à faire baisser la conso moyenne de l'ODB sur plat et dans les descentes. Les montées sont faites à 70 km/h au lieu de 90 km/h une fois la vitesse sur l'aire perdue.

Bilan consommation retour: 4,6 l aux 100 km, soit 14,26 l (17€) - Temps de parcours 4H07 - Vitesse moyenne 75,30 km/h.   (Le guide ViaMichelin donne 3h50)

Conclusions:

  • Consommer 7 l aux 100 avec une Prius en France sur plus de 100 Km c'est que vous ne respectez pas les limitations de vitesse.

  • 42 minutes de gagner sur 310 km coûte 4,96 l d'essence en PRIUS II
    ou encore en généralisant:

  • 17% de gain de temps de parcours coûte 35% de plus de consommation 

  • Le gain par PRIUS attitude est donc au minimum de 6€15 pour 310 km (hors usure supplémentaire pneu, plaquette de frein, durée de vie de la voiture, point de permis, risque d'accident...)  Donc pour 20.000 km par an, la Prius attitude vous ferra économiser au moins 500 € net d'impôt de plus.

  • Et le temps perdu me direz vous? Le silence de la Prius en mode ZEN attitude vous permet d'écouter la musique de votre choix comme chez vous, 45 heures d'auditorium supplémentaires par an, génial non? et êtes vous vraiment sûr que vous alliez gagner 500 € net d'impôt de plus en travaillant 45 heures de plus par an? Oui ? Vous êtes vraiment sûre? Alors c'est que vous gagner déjà plus de 4000€ nets par mois et que durant plus de 40% de votre temps vous travaillez déjà pour payer des impôts alors payez encore un peu plus de taxes d'essence alors si c'est votre spécialité, bravo...

Capacité pratique et capacité théorique de la batterie de la PRIUS

La plage pratique utilisée par Toyota  serait de l'ordre de 50% de la capacité théorique de la batterie qui fait 201,6 volts 1,3 kWh soit 0,65 kWh utilisable.
Une batterie NiMH pour durer ne doit pas sortir de la tranche 50% de sa capacité, c'est donc indispensable de respecter cette règle pour faire durer la batterie 8 ans (durée de la garantie du système hybride)

Je me suis construit un petit heuristique par l'observation et le calcul:
(Attention il ne s'agit pas de données officielles mais seulement de données probables)

Dernière barrette rose éteinte ==> niveau de charge 32,5%
(La clause de sauvegarde pour faire redémarrer le moteur thermique quoi qu'il arrive)

  • 2 barrettes roses seraient l'équivalent de batterie chargée à 45%

  • 5 barrettes bleues seraient l'équivalent de batterie chargée à 63,75%
    C'est le niveau de régulation normale de la batterie que le système de régulation charge à atteindre en permanence.

  • 8 barrettes vert-fluo, au moment ou l'on l'allume niveau de charge 82,5%
    Extra (équivalent du remplissage de la dernière barrette) batterie chargée à 88%

  • Le niveau extra est déduit par le fait qu'en descente de col après l'allumage de la dernière barrette il faut encore descendre l'équivalent de quoi allumer une barrette avant que se déclenche automatiquement le mode surmoulinette frein moteur obligatoire qui fait même tourner le moteur à essence pendant quelques secondes lorsque l'on s'arrête à un feu en pied de col par exemple (cela m'est arrivé 2 fois).

    En résumé:
    60% - 45 % ==> Niveau normalement utilisable par le mode EV
    Soit 3 barrettes = 18,7% de la capacité théorique de la batterie, soit 0,243 kWh soit 2 km

    Extra range batterie vert fluo 8 barrettes + le chargement de la 8ème barrette
    88% - 45% ==> 43% de la capacité théorique de la batterie, soit 0,559 kWh soit 4,6 km

    J'ai lu qu'un américain après une panne d'essence avait fait 10 Km, possible mais avec beaucoup de chance avec une petite descente...
    L'histoire ne dit pas si son moteur thermique est reparti après avoir mis de l'essence.

    Cela se recoupe par les chiffres de mon Kangoo ER:
    Batterie 11,5 kWh (plage pratique) pour faire 80 km à 45 km/h soit 143 Wh au km.
    La Prius II étant un peu plus fluide que le Kangoo, elle ne consomme que 120 Wh au Km
    Enfin, rien que pour lancer la lourde Prius de 0 à 45 km/h il faut consommer environ 50 Wh.
    Le mode EV c'est donc un mode très doux.

Le système de dégivrage du pare-brise - Efficace sur route mais gourmand en carburant

Le test Prius versus Kangoo pour un petit parcours en ville l'hiver par grand froid est parlant

Objectif: Partir avec un véhicule en condition givrante, pour aller chez le dépanneur du coin faire ses courses (objectif sans essence bien sûr)

Protocole: Sortie à 15 Heures dans la rue des 2 véhicules en mode électrique de mon garage pour stationnement dans le même sens, l'un derrière l'autre contre le trottoir les 2 véhicules sont dans la rue en attendant la nuit. Température extérieure légèrement positive (2°C) - Attendre le dépôt de givre sur les pare-brises pour allez faire ses courses chez le dépanneur (le magasin de quartier toujours ouvert) situé à 300 ml et faire le constat. La Prius à sa batterie de traction "bleue moins une barre" (condition nominale)  La Prius avec cette charge peut faire l'aller retour en mode EV. Le Kangoo est chargée.

18H30, nuit noire, il gèle, je prends mon courage à deux mains, je met des gants et je m'habille chaudement car je ne compte pas mettre le chauffage.

Test Prius: Constat sur le pare-brise la couche de givre atteint presque 1 mm. Je rentre dans la voiture, visibilité nulle à travers le pare-brise, idem lunette arrière avec toutefois un degré moindre. Elle s'enlève si on la gratte avec un ongle. Les essui-glaces ne sont pas collés. Que faire, je tente (une idiotie) un coup d'essuie-glace (cela ne fait rien). Je démarre la Prius, IG-ON et j'appuie immédiatement sur EV pour empêcher le moteur de démarrer. Le voyant verglas est allumé sur le tableau de bord - Bilan: Conduite impossible car en plus du givre il y a de la buée sur l'ensemble de la face intérieure du pare-brise. Je tente un coup de lave-glace avec essuie-glace, la couche de givre part mais la visibilité est toujours nulle à cause de la buée. Je tente de mettre le chauffage, cela fait démarrer instamment le moteur thermique, zut le test est loupé. J'appuie en désespoir de cause sur le désembuage du pare-brise avant et arrière. Il aura fallu 1'30 pour que la voiture soit conduisible ==> Inutile d'aller chez le dépanneur avec la Prius en mode EV car de l'essence a été consommé rien que pour dégivrer. A noter, une couche de glace étoilé réapparaît sur le pare prise le temps de garer ma voiture dans le garage ==> Il faut chauffer le pare-brise.

Test Kangoo ER: Le pare-brise est givré mais toutefois avec une couche moindre (probablement dut au fait que son pare-brise est beaucoup plus verticale que sur la Prius) Un coup d'essuie glace sans lave-glace fait partir en un seul passage d'essuie-glace le givre. La buée à l'intérieure n'est pas présente sur l'ensemble du pare-brise, je règle désembuage (électrique 3kwatt) en 10 secondes il n'y a plus de buée. Le test pour allez chez le dépanneur sans essence est donc réussie. Il est à noter que le pare-brise du Kangoo est athermique et cela à peut être une influence (étude à effectuer).

Le Kangoo emporte haut la main le test-match contre la Prius question givre sur le pare-brise et désembuage pour un parcours court en hiver. Ex: allez chercher les enfants à l'école.

Pour la Prius, prendre un chiffon pour enlever la buée intérieure est une possibilité que nous testerons. Toutefois question d'écologie: Du liquide lave-glace, plus un chiffon à nettoyer ou à jeter après usage ce n'est pas terrible. Bon il reste le vieux journal, mais il faut se laver les mains après...

L'écologie, c'est fait de petit rien.

Record de vitesse en mode traction électrique avec une Prius II - 110 km/h compteur.

En descendant le col de Lus la Croix coté Grenoble sur la partie routière il y a largement de quoi remplir à fond la batterie (vert Fluo). Puis, sur la partie autoroutière à partir du péage, j'ai réussi à démarrer en électrique sans EV (avec chauffage OFF) et puis accélérer très très progressivement avec l'électrique et la pente aidant jusqu'à 110 km/h compteur. (105 chronos). Il fallait m^me par moment lâcher l'accélérateur pour ne pas franchir la limitation de vitesse à 110 !
Une seule fois le moteur thermique a démarré (légère baisse de la pente), pour le caler j'ai donné un bon coup d'accélérateur 10 secondes puis j'ai tout relâché. Le moteur a calé au bout de 3 secondes et j'ai pu reprendre le test en électrique pure jusqu'à la plaine.
Cette autoroute en descente assez régulière sur une dizaine de km et le seul endroit que je connaisse ou en respectant les limitations de vitesse on peut faire ce test. Je n'ai pas réussi avant l'arrivé sur la plaine à vider la batterie (niveau mauve) qui aurait fait démarrer le moteur thermique dans tous les cas.
C'est mon record de vitesse en électrique avec traction. Autant dire que la conso moyenne de mon parcours sur l'ODB c'est effondré sur cette partie du parcours.
Attention, c'est impossible à réaliser avec le chauffage car la loi de régulation hybride redémarre dans ce cas le moteur thermique  et ne permet pas le mode où l'on peut effleurer l'accélérateur sans que le thermique ne redémarre.

Performance - Prius sur le parcours de référence "Maison de Campagne" avec le Kangoo ER

Objectif, faire le parcours de 98 km le plus économiquement possible, avec un temps de parcours similaire que le parcours avec le Kangoo ER en mode économique. Vitesse moyenne 52 km/h

Le relevé de consommation:  (T Ext. 15°C)

Km  conso aux 100 km distance étape litre/deb Conso étape
litres/100 km
1 15,8 1 0,158 15,80
2 10,3 1 0,206 4,80
3 8,5 1 0,255 4,90
4 7 1 0,28 2,50
5 6,7 1 0,335 5,50
7 5,8 2 0,406 3,55
10 (montée de Rilleux) 6,3 3 0,63 7,47
12 6 2 0,72 4,50
60 4,3 48 2,58 3,88
70 4,3 10 3,01 4,30
Le plein raz ODB        
10 3,7 10 0,37 3,70
20 3,9 10 0,78 4,10
25 3,7 5 0,925 2,90
28 3,7 3 1,036 3,70
         
Total du parcours        
98   98 4,046 4,13 l/100

Comparaison en coût de carburant condition T. ext 16°C avec soleil:

  • Prius II au stricte minimum 4,13 l aux 100 soit 4,86 € 

  • Comparaison Kangoo ER: 1,2€ d'électricité + 2,52€ Super 95 = 3,72 €

Comparaison en coût de carburant condition T. ext 0°C sans soleil:

  • Prius II en condition normale hiver: 5,8 l aux 100 = 6,96 €

  • Kangoo ER: 1,51 € d'électricité + 2,64 € Super 95 = 4,15 €

Prius utilisée en camionnette !

Qu'en est t-il d'une Prius avec les 2 sièges arrières rabattus et l'espace libéré rempli de marchandise lourde ?

Le 6 février 2006, une opportunité va permettre de faire ce test en Vrai Grandeur

Les colis sont très lourds car composés de coffret en tôle épaisse. Chargement estimé à 140 kg

En sus, ma valise au cas où et mes outils de travail (estimation 50kg), mes outils de secours pour le véhicule (dans le sous coffre, comprenant un coffret batterie de démarrage 30 Kg).

Soit 300 kg avec le conducteur.  Sur la carte Grise il est indiqué 400 Kg de charge maximum utile y compris le carburant.

Parcours, 1031 Km aller-retour à faire dans la journée, parcours en grande partie sur route ou 2 fois 2 fois.

La voiture est pré chargé la veille. Pour la première fois je rabats les sièges arrières. Cette opération est super-simple: juste un bouton à appuyer et le siège bascule en 2 parties (1/3 et 2/3)

Le chargement est sanglé et attaché à la Prius par les 4 anneaux d'arrimage dont les emplacements m'ont permis très facilement d'arrimer le tout.

A noter, le capot du sous coffre me paraît un peu trop léger pour recevoir une charge importante, aussi j'ai placé une plaque pour répartir la charge.

Le plein a été fait la veille pour gagner du temps.

8H00 départ, conditions brouillard et verglas. Le col du Pin Bouchain est passé (Ouf) Plusieurs camions dans le fossé, des voitures accidentées. Visibilité inférieure à 70 mètres sur 200 Km.

C'est grâce au GPS Tom-tom que la navigation fut réussie, le GPS de la PRIUS II (version 2005) zéro Pointé (n'importe quoi au niveau du choix de l'itinéraire). Le TOM-TOM connaissant le lieux-dit de destination autour de Poitiers, le GPS de la Prius uniquement la rue principale du village proche du lieue dit !

Coté du chargement, bien sanglé rien ne bouche, aucun bruit supplémentaire malgré les sièges rabattus

Pression des pneus, le plein d'air a été refait avec le choix du gonflage "forte charge".

Constat: Dans les descentes, la position B me paraît très peu efficace (Très gros écart de ressenti avec la situation moi seule dans la voiture) Le frein moteur est donc léger pour 300 Kg de chargement et encore il ne s'agit pas de route de haute montagne.

Je suis arrivé frais et dispos exactement à l'heure estimée par le Tom-Tom au départ de Lyon. Arrivé 14H01 au lieu de 14H00 après avoir parcouru 515 Km en 6 heures. 2 arrêts réglementaires de 2 minutes pour reposer le conducteur. Après 4 heures de travail fructueux sur place et le déchargement du véhicule, retour sur Lyon à vide, départ 18H00 arrivée minuit pile après 2 poses réglementaires.

Je suis rentré sur LYON pas fatiguer, pas de mal de dos, bref question confort et agrément de conduite cette voiture est vraiment extraordinaire ! Jamais je n'ai fait un tel voyage (1031 km) en une journée plus 4 heures de travail effectif sur place.

La consommation est par contre légèrement décevante: 6,8 litres aux 100 km à l'aller et 6,5 litres aux 100 km au retour. Peut-on en déduire que le chargement consomme 0,3 l aux 100 ?

Il faut dire également que les parcours 2 fois 2 voies ont été effectué à 110 km/h chrono (vitesse autorisée) et que la partie autoroute est non négligeable contrairement à ce que j'imaginais. Dans la partie autoroutière stricte respect des limitations de vitesse (Entre Lyon et Clermont Ferrand il y a 2 zones 100 km de 50 km au totale) La conduite a parfois été sportive pour doubler les camions pour tenir l'horaire. Bref le mode moulin à café a été présent sur une bonne partie du parcours. (les côtes et les dépassements)

Les premiers tours de roue de la Prius c'est ici

Les premiers 2800 Km de la Prius

Test usage tourisme dans les grands cols pyrénéens (test protection thermique de la batterie)

Votez pour la Toyota PRIUS II en cliquant ici

Le compte rendu du rassemblement des Prius en Champagne

Tout savoir sur le test "Hybride Électrique" c'est ici


Achetez vos DVD ici pour contribuer aux financements de tests objectifs


PS: La vérité rien que la vérité, il ne s'agit nullement pour moi de blesser quiconque mais de faire comprendre aux institutions et aux sociétés qu'entre le discours et la réalité il y a un pas, non pas un pas,  un abîme! J'ai donc décidé de faire remonter ce qui se passe sur le terrain pour que tout le monde puisse apporter les améliorations nécessaires pour essayer d'atteindre l'objectif du protocole de KYOTO en utilisant tout ce qui est disponible à ce jour.

Accueil Prius II - 2800 Km Prius II - Test en condition extrême Prius II - Test de particularités Prius II - Test dynamique Prius II - Test tourisme

Ce site est édité par COTATEL SA   www.cotatel.fr